Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan

    Poutine annonce quand il acceptera l’invitation au restaurant d’Erdogan

    © Sputnik . Vladimir Astapkovitch/POOL/Sputnik
    International
    URL courte
    Xe sommet des Brics à Johannesbourg (16)
    15794

    Invité au restaurant par son homologue turc, le Président russe a posé un préalable et ce non sans humour.

    Rencontrant son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine s’est offert le plaisir de se permettre un trait d’humour. Il a en effet déclaré qu’il accepterait son invitation au restaurant lorsque commenceront les livraisons de viande russe en Turquie. 

    Lors de son entretien avec le dirigeant russe à Johannesburg, qui accueille actuellement le sommet des Brics, M.Erdogan a souligné que les relations bilatérales entre Moscou et Ankara se développaient tous azimuts, provoquant un sentiment d’envie  chez certains. 

    «Nous notons et voyons que notre coopération conduit à la jalousie de la part de certains», a-t-il indiqué. 

    Pour sa part, Vladimir Poutine lui a rappelé son invitation au restaurant. «Vous m’avez promis de m’inviter au restaurant», a-t-il dit. 

    «Je vous invite», a répondu le dirigeant turc. 

    «Nous nous sommes mis d’accord: lorsque vous laisserez entrer notre viande sur le marché et lorsqu’il y aura des plats à base de notre viande, c’est alors que [nous déjeunerons, ndlr]», a alors répondu Vladimir Poutine non sans humour. 

    «Je vous attendrai avec plaisir», a réagi M.Erdogan. 

    L’invitation au restaurant d’Erdogan
    © Sputnik .
    L’invitation au restaurant d’Erdogan
    Dossier:
    Xe sommet des Brics à Johannesbourg (16)

    Lire aussi:

    L’invitation au restaurant d’Erdogan
    Poutine se voit rappeler qu’Erdogan l’attend pour aller dans un restaurant de poissons
    Poutine et Erdogan s’entendent sur le lieu et la date de leur prochaine rencontre
    Tags:
    viande, restaurant, blagues, Recep Tayyip Erdogan, Vladimir Poutine, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik