Ecoutez Radio Sputnik
    La Bundeswehr serait prête à recruter des étrangers

    La Bundeswehr serait prête à recruter des étrangers. Des migrants? Pourquoi pas?

    © AP Photo / Markus Schreiber
    International
    URL courte
    12028

    Confrontée à une pénurie de soldats, l’Allemagne n’exclut pas de recruter dans son armée des ressortissants d’autres pays de l’Union européenne, rapportent des médias en référence à un porte-parole de la Bundeswehr. Sputnik a demandé son avis à un homme politique tchèque.

    La Bundeswehr envisage l'éventuel recrutement d'étrangers, estimant sans doute qu'il existe une menace militaire, a déclaré à Sputnik Stanislav Mackovík, ancien député du Parti communiste tchèque (KSČM) au parlement de la République tchèque.

    «L'ingérence de l'Otan dans tous les conflits à travers le monde est la base de la crise actuelle, y compris migratoire et morale», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les «alliés», y compris l'Allemagne, avaient besoin de toujours plus de soldats pour mener des «croisades» visant à imposer leurs idéaux démocratiques.

    «Leur idée clé consiste notamment à porter la démocratie là où la population a sa propre opinion», a expliqué M.Mackovík.

    Selon ce dernier, il n'est pas à exclure qu'on propose même de recruter des migrants dans les forces de l'Otan.

    «Il se peut que les anciens membres des Casques blancs ou les opposants pro-américains en Syrie trouvent attrayante une telle proposition», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    Gouvernorat d'Idlib: «la Russie et la Turquie font un pas en avant difficile à critiquer»
    «Le Président Zeman est un contrepoids au "lavage des cerveaux" par les médias mainstream»
    Les exportations tchèques seraient-elles au piège de l’Union européenne?
    Tags:
    menaces, ingérence, alliés, soldats, recrutement, migrants, démocratie, Casques blancs syriens, Parti communiste de Bohème et de Moravie (KSČM), Bundeswehr, Union européenne (UE), OTAN, Sputnik, Stanislav Mackovík, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik