International
URL courte
12031
S'abonner

Confrontée à une pénurie de soldats, l’Allemagne n’exclut pas de recruter dans son armée des ressortissants d’autres pays de l’Union européenne, rapportent des médias en référence à un porte-parole de la Bundeswehr. Sputnik a demandé son avis à un homme politique tchèque.

La Bundeswehr envisage l'éventuel recrutement d'étrangers, estimant sans doute qu'il existe une menace militaire, a déclaré à Sputnik Stanislav Mackovík, ancien député du Parti communiste tchèque (KSČM) au parlement de la République tchèque.

«L'ingérence de l'Otan dans tous les conflits à travers le monde est la base de la crise actuelle, y compris migratoire et morale», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que les «alliés», y compris l'Allemagne, avaient besoin de toujours plus de soldats pour mener des «croisades» visant à imposer leurs idéaux démocratiques.

«Leur idée clé consiste notamment à porter la démocratie là où la population a sa propre opinion», a expliqué M.Mackovík.

Selon ce dernier, il n'est pas à exclure qu'on propose même de recruter des migrants dans les forces de l'Otan.

«Il se peut que les anciens membres des Casques blancs ou les opposants pro-américains en Syrie trouvent attrayante une telle proposition», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
Bundeswehr (armée allemande), menaces, ingérence, alliés, soldats, recrutement, migrants, démocratie, Casques blancs syriens, Parti communiste de Bohème et de Moravie (KSČM), Union européenne (UE), OTAN, Sputnik, Stanislav Mackovík, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook