Ecoutez Radio Sputnik
    L'Assemblée nationale (France)

    Le BenallaGate intervient dans les relations franco-russes

    © REUTERS / Charles Platiau
    International
    URL courte
    Oxana Bobrovitch
    252423

    A l’arrêt depuis 2015, les réunions de la Commission interparlementaire franco-russe devaient reprendre le 25 juillet dernier. C’est ce qu’avait annoncé Leonid Slutsky, député de la Douma en charge des affaires internationales, avant de l’annoncer pour l’automne à cause de la «situation politique intérieure en France». La faute au BenallaGate ?

    Le président du Comité international de la Douma, Leonid Slutsky, avait annoncé que la chambre basse du parlement russe «préparait le programme» d'une réunion de la commission interparlementaire franco-russe, «à l'arrêt depuis plusieurs années» et qui devait se tenir fin juillet à Moscou. Le député avait également annoncé la venue de François de Rugy, le président de l'Assemblée nationale «pour discuter des questions les plus sensibles de l'agenda bilatéral et européen».

    Mais la visite en Russie de la délégation de l'Assemblée nationale de France, dirigée par son président François de Rugy, a été reportée à l'automne, comme l'a rapporté le président de la Commission des affaires internationales de la Douma d'Etat, Leonid Slutsky, aux journalistes le 23 juillet dernier, soit deux jours avant l'événement.

    «La visite de la délégation de l'Assemblée nationale française dirigée par son président François de Rugy a été reportée à l'automne à la demande des Français», a confirmé le député russe.

    Selon Slutsky, le message leur a été transmis quelques heures avant qu'il n'en fasse l'annonce mais le report des travaux bilatéraux au niveau parlementaire «n'est pas lié aux questions des relations russo-françaises ou des relations interparlementaires» mais est dû à des «raisons exclusivement liées à la situation politique intérieure en France». L'allusion est transparente: à ce moment, l'affaire Benalla occupait l'ensemble de la classe politique, à commencer par les parlementaires…

    ​Une délégation de parlementaires français dirigé par le Président de l'Assemblée François de Rugy se rendra à Moscou en septembre prochain, ont déclaré à Sputnik à Douma, dans le programme — un discours devant les députés de la Douma, ainsi qu'une réunion de la grande commission russo-française interparlementaire.

    « A l'initiative de la partie française, François de Rugie et Vyacheslav Volodin, président de la Douma, ont eu une conversation téléphonique. Les présidents des chambres basses des parlements de France et de Russie ont discuté des projets de coopération future. De Rugie, en particulier, a confirmé l'intention de la délégation française de venir en septembre, quand le programme prévu plus tôt sera réalisé, » ont déclaré à Sputnik les services de la Douma.

    Les réunions de la commission interparlementaire franco-russe ont été gelées en 2015 après que Claude Bartolone, alors président de l'Assemblée nationale, ait annulé sa visite à Moscou. Peu de temps avant la réunion en Russie, l'AFP avait publié un extrait d'une lettre de Bartolone, qui, selon l'agence, était adressée à son homologue à la Douma Sergei Naryshkin. Le document indiquait qu'une délégation de députés de l'Assemblée nationale de France ne se rendrait pas à Moscou, car «les autorités russes ont confirmé l'interdiction faite au président du groupe socialiste, Bruno Le Roux, d'entrer sur le territoire russe».

    A l'époque, la Douma avait déclaré que les réunions seraient reportées, mais la commission n'a toujours pas repris ses travaux.

    Lire aussi:

    Riposte russe aux sanctions US: y aura-t-il des répercussions pour la France?
    Que fait ce «néonazi» de Kiev à l'Assemblée nationale? Des députés français s'interrogent
    Première rencontre interparlementaire Russie-UE depuis 2014
    Tags:
    affaires, Assemblée nationale française, Alexandre Benalla
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik