International
URL courte
3200
S'abonner

Le Président Bachar el-Assad a apprécié à leur juste valeur les efforts déployés par Moscou pour faciliter le retour des réfugiés syriens dans leur pays. L'écrivain et politologue libanais Sarkis Abu Zeid a parlé dans un entretien accordé à Sputnik du rôle de la Russie dans le rapatriement de réfugiés syriens du Liban.

Le Liban salue cette «migration inverse» qu'est le rapatriement de réfugiés syriens, plus d'un million de Syriens constituant un lourd fardeau pour l'économie libanaise, constatent les observateurs.

«Certains dirigeants libanais, notamment le chef du gouvernement, ne sont pas prêts à rétablir des contacts directs avec le gouvernement syrien. Aussi, leur aurait-il été très difficile, voire impossible, de trouver un accord sur les questions relatives au retour des Syriens chez eux. Et c'est justement grâce à la médiation de la Russie que cela est devenu possible», a déclaré à Sputnik Sarkis Abu Zeid, écrivain et politologue libanais.

Pour sa part, Grigori Loukianov, spécialiste russe des conflits au Proche-Orient, a rappelé à Sputnik que le rapatriement des réfugiés syriens du Liban était tout aussi important et nécessaire tant pour Damas que pour Beyrouth.

«La résolution de ce problème réjouit absolument toutes les parties, et toutes les forces politiques libanaises saluent la migration inverse», a constaté le politologue.

La Syrie acceptera tous ses ressortissants, a confirmé le service de presse du Président syrien.

De son côté, le représentant du Président russe pour le règlement syrien Alexandre Lavrentiev a appelé la communauté internationale à aider la Syrie en matière de retour de ses citoyens.

«La Syrie ne saura pas à elle seule venir à bout du problème des réfugiés, faute de ressources financières après la guerre», a déclaré M.Lavrentiev devant les journalistes à la sortie de sa rencontre avec le Président libanais Michel Aoun à Beyrouth.

Selon le diplomate, le processus de retour de réfugiés a bel et bien démarré.

«Chaque jour, quelque 300 Syriens rentrent dans leur pays pour se diriger dans les régions contrôlées par le gouvernement et où la vie revient à la normale», a précisé l'envoyé spécial russe.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
gouvernement syrien, président, règlement, rapatriement, retour, réfugiés, Sputnik, Alexandre Lavrentiev, Grigori Loukianov, Michel Aoun, Bachar el-Assad, Sarkis Abu Zeid, Russie, Beyrouth, Liban, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook