Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Les électeurs de Trump soutiendraient Poutine face à un Démocrate, selon le fils de Reagan

    © REUTERS / Grigory Dukor
    International
    URL courte
    15265

    L’électorat du Président Donald Trump soutiendrait plutôt la candidature de Vladimir Poutine à la présidence américaine par rapport à celle d’un candidat démocrate, affirme Ron Reagan, le fils de l’ancien Président Reagan, dans une interview accordée le 26 juillet à la chaîne MSNBC.

    Ron Reagan Jr., ancien animateur chez Air America Radio, a accusé les partisans du Président Trump de ne pas «être en contact avec la réalité», relate le journal The Hill.

    «La chose la plus importante pour eux [est que Trump] semble détester les mêmes personnes qu'ils détestent eux-mêmes», a-t-il relevé.

    «Si tout dépendait de l'électorat de Trump, ces partisans éliraient plutôt Vladimir Poutine en tant que Président des États-Unis que n'importe quel candidat avec un D après son nom», a ironisé M. Reagan.

    «Si Trump semble aimer Poutine, ils aimeront aussi Poutine», a-t-il résumé.

    En fait, la sympathie vis-à-vis de la Russie parmi les Républicains a augmenté dans les jours qui ont suivi le sommet entre Trump et Poutine qui a eu lieu au début de ce mois dans la ville finlandaise d'Helsinki.

    Donald Trump a été largement critiqué par les Républicains et les Démocrates pour avoir discrédité les services de renseignements américains accusant la Russie de s'être ingéré dans l'élection présidentielle aux États-Unis en 2016. Le Président a tenté par la suite de faire machine arrière et s'est justifié par sa «langue qui a fourché».

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    président, élections, Ron Reagan, Donald Trump, Vladimir Poutine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik