International
URL courte
1150
S'abonner

Les opérations militaires dans le sud-ouest de la Syrie n'ont été déclenchées que contre Daech* et le Front al-Nosra*, tandis que les secteurs sous contrôle de l'opposition modérée vivent la réconciliation, a déclaré le chef du Commandement opérationnel principal de l'état-major russe, Sergueï Roudskoï.

Dans le sud-ouest de la Syrie, des opérations militaires ont été lancées uniquement contre les membres d'organisations terroristes, a indiqué aux journalistes le chef du Commandement opérationnel principal de l'état-major russe, le général de corps d'armée Sergueï Roudskoï.

«Je voudrais attirer votre attention sur le fait que des opérations n'ont été menées dans le sud-ouest de la Syrie que contre les terroristes de Daech* et du Front al-Nosra*. Quant aux régions contrôlées par les détachements de l'opposition modérée, des mesures ont été prises par le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie en vue de réconcilier les membres des formations armées illégales et de rétablir le pouvoir de l'État», a-t-il souligné.

Sergueï Roudskoï a ajouté que les radicaux ont eu le choix entre profiter de l'amnistie accordée, déposer les armes et reprendre le cours d'une vie pacifique ou partir avec leurs familles pour le gouvernorat d'Idlib. Dans leur grande majorité, les membres des formations armées illégales ont préféré rester dans leurs localités.

L'armée syrienne a instauré son contrôle total sur le bassin du Yarmouk dans le sud-ouest de la Syrie, a annoncé mardi dernier la chaîne al-Manar. La rivière qui forme la limite sud du plateau du Golan sépare Israël et la Jordanie dans sa partie la plus basse, et la Syrie de la Jordanie dans sa partie haute. Ainsi, Damas contrôle actuellement les provinces de Deraa et de Quneitra et la frontière avec la Jordanie et Israël.

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

 

Lire aussi:

Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Cas de Covid-19 importés d’Algérie: «on donne le bâton pour se faire battre»
Macron a déjà contredit Castex sur le remaniement, moins de 48 heures après sa nomination
Tags:
amnistie, terrorisme, réconciliation, opérations militaires, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Front al-Nosra, Daech, Sergueï Roudskoï, Quneitra, Deraa, Israël, Hauteurs du Golan, Jordanie, Yarmouk, Idlib, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook