International
URL courte
1318
S'abonner

«Ne vous inquiétez pas, samedi j’étais occupé à des choses plus importantes: baptiser ma petite-fille Celeste»: le Président colombien Juan Manuel Santos a rejeté les accusations de son homologue vénézuélien le rendant responsable de la tentative de meurtre qui l’a visé ce samedi.

Sorti indemne d'une tentative d'assassinat perpétrée samedi à son encontre, Nicolas Maduro a accusé dans son message à la nation le Président colombien Juan Manuel Santos d'avoir commandité cette attaque. Lors d'une intervention publique, ce dernier a rejeté les accusations et a donné des explications sur ce qu'il faisait samedi.

«Il y a une autre (accusation) encore plus insolite: selon laquelle je serais de mèche avec le renseignement américain, avec la droite vénézuélienne, à ourdir des complots pour assassiner le Président du Venezuela. Voyons!», a déclaré le chef de l'État.

«Ne vous inquiétez pas, samedi j'étais occupé à des choses plus importantes: baptiser ma petite-fille Celeste», a également lancé Juan Manuel Santos à son homologue vénézuélien sur Twitter.

Le 4 août, alors que le Président Maduro prononçait un discours lors d'une parade à Caracas, trois drones chargés d'explosifs ont été envoyés vers l'estrade sur laquelle il se trouvait, a informé le ministre de la Communication et de l'Information du pays, Jorge Rodriguez, ajoutant que le Président s'en était sorti indemne. Toujours d'après lui, l'attaque en question a été planifiée pendant six mois.

 

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
Tags:
tentative d'assassinat, Juan Manuel Santos, Nicolas Maduro, Colombie, Venezuela
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook