Ecoutez Radio Sputnik
    Couleur nationale du Maroc

    Maroc: un hôpital demande aux femmes d’accoucher en dehors des jours de vacances

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    216

    Une affiche signalant aux femmes enceintes que la maternité ne prendra pas en charge les accouchements pendant les jours de vacances a été placardée sur l’entrée du centre hospitalier d’Ait Attab, à Azilal, au Maroc. La pancarte a fait réagir les réseaux sociaux.

    Aussi étrange que cela puisse paraître, à l'entrée du centre hospitalier d'Ait Attab, à Azilal, au Maroc, une pancarte a été accrochée indiquant que la maternité n'assurerait pas les accouchements pendant les jours de vacances. L'affiche a provoqué la risée sur les réseaux sociaux.

    «Il n'y a pas d'accouchement pendant les jours de vacances (vendredi après-midi, samedi, dimanche et pendant l'Aïd el-Kebir). Priez de vous rendre à l'hôpital provincial de Béni Mellal», pouvait-on lire sur cette affiche.

    Pour les internautes, obliger les femmes enceintes à parcourir les 120 km séparant la ville d'Ait Attab de l'hôpital provincial de Béni Mellal est absolument inacceptable.

    Selon le journal H24, «la question qui se pose en effet est l'absence de tours de gardes qui permettraient à toute femme enceinte de profiter des salles d'accouchement». Le média affirme que «nous avons essayé de contacter le service de communication du ministère de la Santé pour avoir plus d'informations sur le centre hospitalier d'Ait Attab, en vain».

    Côté réaction sur les réseaux sociaux, un internaute considère que cette annonce relève de la cécité mentale.

    ​Une utilisatrice trouve qu'une telle attitude est la porte ouverte à toutes les dérives en société.

    Lire aussi:

    Comment se déroulent les accouchements en plein vol
    Un scientifique révèle quand les hommes pourront enfin porter des enfants et accoucher
    Vols gratuits à vie pour un bébé né à 10.000 m d’altitude
    Tags:
    accouchement, hôpital, vacances, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik