Ecoutez Radio Sputnik
    Un coq

    Le coq gaulois impertinent envers les USA, selon un ex-ambassadeur de Serbie en France

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    7251

    L'ancien ambassadeur de Serbie en France Radomir Diklic a affirmé à Sputnik que les sanctions antirusses iraient «en décroissant», a estimé que Paris pourrait devenir le pont indispensable à la Russie et à l'Europe et a évoqué «l'insolence» du «coq gaulois» à l'égard des États-Unis.

    Les relations entre la Russie et l'Europe sont loin d'être au beau fixe, a admis dans une interview accordée à Sputnik Radomir Diklic, ex-ambassadeur de Serbie en France. Toutefois, il a estimé qu'Emmanuel Macron pourrait servir de lien entre la Russie et l'Occident.

    «J'estime que la France peut tout à fait devenir un pont entre la Russie et l'Europe, même au risque de déplaire à son allié outre-Atlantique», a-t-il souligné.

    Pour ce qui est des sanctions décrétées par l'Europe, il a fait remarquer qu'il serait impossible d'obtenir quoi que ce soit de la Russie en faisant pression sur elle et que tout homme sensé le réalisait clairement. Il a estimé que la position de l'UE sur le sujet allait changer progressivement.

    «On voit déjà se profiler la tendance à l'affaiblissement du régime des sanctions. Car malgré celles-ci, Nord Stream a été construit et est entré en service, tandis que Nord Stream 2 est en voie de construction […]. Les sanctions n'ont pas atteint leur objectif. À mon avis, les sanctions iront en décroissant, même si "le grand frère" sera loin d'être enthousiaste.»

    Questionné au sujet des critiques que se permet le Président français à l'égard des États-Unis, Radomir Diklic a condamné la décision de Donald Trump de se retirer de l'accord de Paris sur le climat et de l'accord sur le nucléaire iranien.

    Emmanuel Macron et Vladímir Poutine
    © Sputnik . Service de presse du Président russe
    «Ce n'est pas un simple coup de com' de Macron. Ce n'est pas par hasard que la France est qualifiée de "coq gaulois". On peut dire que l'insolence est un trait national du caractère français. Quoi qu'il en soit, Macron a dit tout haut ce que d'autres dirigeants européens pensent éventuellement tout bas pour différentes raisons.»

    En ce qui concerne l'adhésion de la Serbie à l'Union européenne, notamment l'éventuel nouveau report de cette adhésion dans le cadre des idées formulées par Emmanuel Macron sur la réforme de l'UE, Radomir Diklic a rappelé l'annonce selon laquelle le prochain élargissement de cette structure était prévu pour 2025.

    «Or quelque jours après […] Bruxelles a annoncé que cette date était elle aussi indicative, a-t-il dit. L'Union européenne rappelle La Ferme des animaux de George Orwell où "tous les animaux sont égaux, mais certains sont plus égaux que d'autres", c'est une réalité dont personne ne parle.»

    Il semble que la France puisse devenir un obstacle sur le chemin de l'entrée de la Serbie dans l'Union européenne si Paris décide que lui ou son projet européen n'ont pas besoin de la Serbie, a-t-il constaté.

    «Ses représentants diront simplement que nous n'avons pas rempli un certain nombre d'engagements. Toutefois, Bruxelles devra expliquer son refus et citer des faits motivant sa décision. Ce qui signifie que la France pourrait devenir un obstacle à notre adhésion, mais ne le deviendra pas obligatoirement», a-t-il noté pour conclure.

    Lire aussi:

    Macron ne veut pas des Balkans dans l'UE, mais leur interdit d'aller voir ailleurs
    Président serbe: à cause de la crise en France, Macron reporte sa visite à Belgrade
    L’UE force-t-elle les Balkans à choisir entre l’Occident et la Russie?
    Tags:
    sanctions antirusses, Accord de Paris sur le climat, programme nucléaire iranien, Nord Stream 2, Nord Stream, Union européenne (UE), George Orwell, Emmanuel Macron, Donald Trump, Paris, Bruxelles, Europe, États-Unis, Serbie, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik