International
URL courte
10695
S'abonner

Lors d'une rencontre avec le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong-ho, le Président iranien Hassan Rohani a affirmé que Washington n'était pas un partenaire digne de confiance, tandis que son interlocuteur a condamné les autorités américaines pour leur retrait de l'accord sur le nucléaire iranien.

Le Président iranien Hassan Rohani a déclaré lors d'une rencontre avec le ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong-ho, que les États-Unis n'étaient pas un partenaire crédible, a annoncé ce jeudi The Financial Tribune.

«Les actions de Washington au cours de ces dernières années ont fait que l'administration américaine est considérée dans le monde comme un partenaire peu fiable qui ne tient pas ses engagements», a affirmé Hassan Rohani.

Ri Yong-ho a pour sa part estimé que le retrait de Washington de l'accord sur le nucléaire iranien était «destructeur pour le droit international».

«La politique de la Corée du Nord a pour objectif de développer les relations avec l'Iran et de faire face à un monde unipolaire», a-t-il encore fait remarquer.

Hassan Rohani, Président iranien
© AP Photo / Ebrahim Noroozi
En outre, Ri Yong-ho a informé son interlocuteur des résultats des récentes négociations à Singapour entre des représentants de Washington et de Pyongyang sur les développements de la situation dans la péninsule coréenne.

Ri Yong-ho a séjourné en Iran dans le cadre d'une visite officielle qui a notamment donné lieu, mardi, à des négociations avec son homologue iranien, Mohammad Javad Zarif.

Le premier sommet américano-nord-coréen a réuni, le 12 juin à Singapour, Donald Trump et Kim Jong-un. Les deux hommes ont signé un document par lequel Washington s'engage à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord et Pyongyang réaffirme son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

Lire aussi:

Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Après le Covid-19, la Chine voit ressurgir un virus mortel transmis par les tiques
Tags:
dénucléarisation, garanties, retrait, programme nucléaire iranien, visite officielle, Hassan Rohani, Kim Jong-un, Mohammad Javad Zarif, Ri Yong-ho, Donald Trump, Singapour, Pyongyang, Washington, États-Unis, Péninsule de Corée, Corée du Nord, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook