International
URL courte
4610158
S'abonner

Jugeant que ces dernières années la marine russe est de plus en plus présente dans la partie nord de l'Atlantique, les commandants américains croient nécessaire d'accroître les activités de leurs navires dans la région pour ainsi se préparer à une éventuelle confrontation, écrit The National Interest.

La marine américaine est préoccupée par le fait que la Russie intensifie ses activités dans l'Atlantique Nord ce qui nécessite le retour à un «état d'esprit concurrentiel», a déclaré l'amiral Adam John Richardson, commandant en chef de la marine américaine.

Dans une interview accordée à Voice of America, il a souligné qu'un tel niveau d'activité des navires russes n'avait pas été observé depuis 25 ans. L'amiral a ajouté que la flotte chinoise, elle aussi, représente une menace pour les forces américaines dans la région.

Le vice-amiral Charles A. Richard, le nouveau chef des forces sous-marines américaines et du commandement sous-marin des Alliés, l'a dit plus clairement lors de sa prise de fonction le 3 août.

«Préparez-vous à la bataille! C'était la position de l'amiral Tofalo, et c'est aussi la mienne. […] Ce n'est qu'en se préparant au combat que nous pouvons espérer l'éviter», a-t-il déclaré en référence à son prédécesseur.

Selon The National Interest, les avertissements des amiraux font référence à la Stratégie de défense nationale de 2018 qui appelle l'armée américaine à s'opposer à des pays comme la Russie et la Chine plutôt que de lutter contre le terrorisme.

Le journal rappelle également que la Marine américaine a annoncé la réactivation de la 2e flotte chargée de superviser les opérations navales sur la côte est des États-Unis et dans l'Atlantique Nord afin de contrer la menace croissante que représentent les ambitions territoriales de Moscou pour ses alliés de l'Otan.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
«Homme blanc de droite», «gros cumulard»: une élue LFI n’apprécie pas la nomination de Castex et le fait savoir
Tags:
Adam John Richardson, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook