International
URL courte
16527
S'abonner

Le candidat à la présidentielle brésilienne Jair Bolsonaro a fait part de son intention de fermer l’ambassade palestinienne, selon un média local. Il a remis en cause la reconnaissance de la Palestine en tant qu’État.

Jair Bolsonaro, candidat conservateur à la présidentielle brésilienne d'octobre 2018, a promis de fermer l'ambassade palestinienne au Brésil, en déclarant que «la Palestine n'est pas un État», fait savoir le site brésilien Estadao.

Il a également indiqué qu'en cas de victoire il transfèrerait l'ambassade brésilienne de Tel-Aviv à Jérusalem.

Le Brésil a reconnu la Palestine en tant qu'État en 2010 lors de la présidence de Lula da Silva condamné en avril 2018 à plus de 12 ans de prison pour corruption. Sa politique pro-arabe a été reprise par son successeur Dilma Rousseff qui, selon M. Bolsonaro, menait un dialogue avec le Hamas.

Fin juillet le député Jair Bolsonaro a annoncé qu'il serait le candidat du Parti libéral social (PSL) pour le Palais Planalto (le siège du Président brésilien), avec un discours qui comprenait des promesses controversées telles que l'entrée de militaires au gouvernement, la mise en place de politiques fortes pour lutter contre le crime ou le retrait du pays de l'accord de Paris sur le climat.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
ambassade, Hamas, Jair Bolsonaro, Luiz Inacio Lula da Silva, Dilma Rousseff, Jérusalem, Palestine, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook