International
URL courte
382038
S'abonner

Durant le conflit syrien, les radicaux ont été financés par les pays arabes qui cherchaient ainsi à ruiner l’État, affirme le vice-chef de la diplomatie syrienne, Faysal al Mikdad.

Au cours du conflit syrien, plusieurs pays arabes ont accordé une aide financière de 137 milliards de dollars au total aux formations armées illégales impliquées dans les hostilités, a déclaré le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faysal al Mikdad.

«Des pays arabes bien connus ont octroyé un soutien financier de 137 milliards de dollars aux groupes armés illégaux afin de détruire la Syrie», a-t-il indiqué.

Selon le diplomate, le pays a pu résister grâce au courage des Syriens ainsi qu'au soutien russe.

«Il faut maintenant reconstruire l'économie du pays, car c'est un facteur primordial pour assurer le retour des Syriens dans leur mère patrie», a ajouté l'homme politique.

Jeudi, le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé que tous les foyers de terrorisme avaient été complétement anéantis dans le sud-ouest de la Syrie. Entre temps, les civils commencent à regagner leurs foyers. Le gouvernement syrien a ouvert neuf établissements administratifs qui aident les habitants dans leurs démarches et les radicaux qui ont opté en faveur de la réconciliation à revenir dans le cadre juridique de l'État syrien, selon les témoignages recueillis par Sputnik.

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Tags:
pays arabes, radicaux, financement, Faysal Mikdad, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook