Ecoutez Radio Sputnik
    Les hauteurs du Golan

    Les militaires russes ont établi des itinéraires sûrs pour la mission de l'Onu au Golan

    © AFP 2018 JALAA MAREY
    International
    URL courte
    4181

    La police militaire russe a vérifié tous les itinéraires qu'empruntera la mission des Nations unies sur les hauteurs du Golan, a déclaré Sergueï Kouralenko, commandant adjoint du groupe militaire russe en Syrie, relevant le grand problème de la région, celui de la présence de nombreux engins explosifs.

    Les itinéraires que prévoient d'emprunter les patrouilles de la Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD) sur le Golan ont été intégralement contrôlés par la police militaire russe, a annoncé ce mercredi le général de division Sergueï Kouralenko, commandant adjoint du groupe militaire russe en Syrie.

    «Nous avons atteint avant-hier l'extrême pointe sud et aujourd'hui, tous les itinéraires des futures patrouilles de la mission de l'Onu ont été vérifiés par notre police [militaire, ndlr] russe», a-t-il indiqué.

    Il a fait remarquer que le problème numéro un dans la région était la présence de nombreux engins explosifs, surtout dans la partie méridionale de la zone démilitarisée, où avaient pris pied des terroristes de Daech*.

    Sergueï Kouralenko a ajouté que la Russie remettait toutes les informations dont elle disposait à la FNUOD.

    Quatre postes de la police militaire russe ont été installés à proximité du plateau du Golan, zone démilitarisée entre la Syrie et l'État hébreu.

    Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan qui appartenait entièrement à la Syrie avant la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l'État hébreu sur ce territoire. Le Conseil de sécurité de l'Onu a qualifié cette annexion d'illégale par sa résolution 497 adoptée le 17 décembre 1981. Environ 510 km2 du plateau du Golan restent sous le contrôle du gouvernement syrien.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou annonce les conditions de son départ de la frontière entre Israël et la Syrie
    La Russie déploiera sa police militaire sur les hauteurs du Golan
    La police militaire russe déploiera 8 postes à la frontière entre la Syrie et Israël
    Tags:
    zone démilitarisée, police militaire, explosifs, Guerre des Six Jours (1967), Conseil de sécurité de l'Onu, Daech, Force des Nations unies chargée d'observer le désengagement (FNUOD), ONU, Sergueï Kouralenko, Hauteurs du Golan, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik