Ecoutez Radio Sputnik
    Une carte montrant la Crimée comme une partie de la Russie

    Une chaîne de télévision germanophone reconnaît que la Crimée est russe

    © Sputnik . Andrey Iglov
    International
    URL courte
    8332

    Dans le documentaire «Sibirien total», consacré à la Russie, la chaîne de télévision généraliste internationale publique germanophone 3sat a reconnu la Crimée en tant que territoire russe. La première du film a eu lieu le 15 août.

    La chaîne de télévision généraliste internationale publique germanophone 3sat a sorti le 15 août le documentaire «Sibirien total» (Sibérie totale). En visionnant ce reportage, on retrouve la carte géographique de la Russie avec la Crimée qui y est rattachée par la même couleur.

    Le film parle du voyage du documentaliste allemand Dave D. Leins à l'est de la Russie.

    3sat est une chaîne de télévision internationale, née de la volonté de trois groupes de télévision publique germanophones, ZDF en Allemagne, ORF en Autriche et SRG en Suisse via sa filiale suisse alémanique SRF, de créer une chaîne de télévision internationale relayant leurs programmes.

    La Crimée a adhéré à la Fédération de Russie le 21 mars 2014 à la suite d'un référendum, lors duquel 96,77% des électeurs de la désormais République russe de Crimée et 95,6% des habitants de la ville de Sébastopol se sont prononcés pour la réunification avec la Russie.

    L'Ukraine estime toujours que la Crimée lui appartient, bien que la direction russe ait plus d'une fois indiqué que le référendum s'était tenu dans le plein respect du droit international et la Charte des Nations unies. Vladimir Poutine a déclaré que le dossier de la Crimée était «définitivement clos».

    Lire aussi:

    Pour ce journal polonais, la Crimée est bel et bien un territoire russe
    L’Occident se tourne-t-il progressivement vers la Crimée?
    Poutine révèle les conditions de restitution de la Crimée à l’Ukraine
    Tags:
    reconnaissance, chaîne de télévision, carte, cinéma, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik