Ecoutez Radio Sputnik
    Un hélicoptère Mi-28N à la base de Hmeimim en Syrie

    Un pilote russe décrit comment des hélicoptères Mi-28 chassent les terroristes en Syrie

    © Sputnik . Maksim Blinov
    International
    URL courte
    3561

    Le commandant d’une patrouille d’hélicoptères russes en Syrie a mis en lumière plusieurs particularités des missions des Mi-28N dans ce pays. Selon lui, les pilotes russes chassent les terroristes de jour comme de nuit grâce aux excellentes caractéristiques de leurs appareils.

    Les hélicoptères russes Mi-28N, déployés sur la base aérienne de Hmeimim, en Syrie, accomplissent de nombreuses missions et participent notamment à une «chasse libre» aux terroristes, y compris la nuit, a annoncé le commandant d’une patrouille d’hélicoptères Evguéni Seïelev, cité par le journal Krasnaïa Zvezda.

    Quand ils détectent un site terroriste lors d’une mission, les avions ou hélicoptères effectuent des frappes ponctuelles après avoir obtenu le feu vert du commandement. Ces opérations, surnommées «chasse libre» par les journalistes, ont déjà permis de détruire de nombreux sites terroristes, d’après M.Seïelev qui s’est déjà rendu en Syrie à cinq reprises, y passant au total près d’un an.

    Selon le pilote, les radicaux ont intensifié leurs activités pendant la nuit pour diminuer les pertes causées par les frappes des Forces aérospatiales russes, qui apportent leur soutien à l’armée gouvernementale syrienne. Mais cela n’empêche pas les avions et hélicoptères russes de traquer les terroristes. Les vols nocturnes effectués par les militaires russes sont assez fréquents. 

    «Nos dispositifs de vision nocturne sont très efficaces. Un Mi-28 peut repérer un véhicule à 15 km de distance et un Mi-35, à une distance de 6 ou 7 km. Nous utilisons des caméras thermiques et des lunettes spéciales pour voir nos cibles dans le noir et nous obtenons de bons résultats», a indiqué le militaire.

    Les pilotes d’hélicoptères sont chargés d’assurer la sécurité des avions de transport militaire qui décollent et se posent à Hmeimim, et notamment d’abattre les drones des terroristes munis de grenades et d’autres explosifs qui s’approchent de la base. 

    Mais la base de Hmeimim n’est pas le seul secteur où opèrent les hélicoptères russes. M.Seïelev a déclaré avoir survolé au moins un tiers du territoire syrien. Son Mi-28 a escorté des hélicoptères de recherche et de sauvetage, protégé des hélicoptères de transport Mi-8 et des convois militaires et a porté des frappes contre des positions terroristes.

    Selon le journal Krasnaïa Zvezda, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a récemment comparé les activités intenses des aviateurs et du personnel terrestre russes en Syrie à celles des mécaniciens de Formule 1 pendant les Grands Prix.

    Lire aussi:

    Le Mi-28 russe en Syrie n'a pas été abattu mais a fait un atterrissage d'urgence
    Top 10 des hélicoptères militaires les plus rapides au monde
    La Russie livre ses premiers hélicoptères de combat Mi-35M au Mali
    Tags:
    drone, hélicoptères de combat, aérodrome de Hmeimim, Mi-28N Chasseur de nuit, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik