International
URL courte
8230
S'abonner

Intervenant lors d'une conférence de presse précédant son entretien avec Vladimir Poutine, Angela Merkel a constaté qu'il y avait des changements positifs en Syrie. Mais la paix ne régnant pas encore dans tout le pays, une accélération du processus de règlement politique de la situation est nécessaire.

Lors d'une conférence de presse qu'elle a donnée le 18 août, avant d'accueillir Vladimir Poutine au château de Meseberg, Angela Merkel a constaté des changements positifs en Syrie.

Toutefois, la paix ne règne pas encore dans tout le pays, a-t-elle ajouté.

«La Syrie sera aujourd'hui un sujet important [de l'entretien avec Vladimir Poutine, ndlr]. Nous devons éviter une catastrophe humanitaire. Nous constatons une diminution du nombre des combats mais cela ne signifie pas que la paix est réinstaurée [en Syrie, ndrl]», a souligné Mme Merkel.

La chancelière allemande a souligné que Berlin souhaitait une accélération du processus de règlement politique de la crise en Syrie.

Samedi, Vladimir Poutine rencontre Angela Merkel au château de Meseberg situé près de Berlin, après un court passage à Gamlitz, en Autriche, où il a assisté au mariage de la ministre autrichienne des Affaires étrangères Karin Kneissl.

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
chancelière, catastrophe, processus de paix, président, rencontre, Karin Kneissl, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Meseberg, Berlin, Autriche, Syrie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook