International
URL courte
911612
S'abonner

Recep Tayyip Erdogan a déclaré samedi que la Turquie était prête à lancer le creusement du canal Istanbul, alternative au Bosphore, qui est appelé à être le projet de génie civil le plus ambitieux de l’histoire du pays.

La Turquie travaille activement au projet de creusement du canal Istanbul qui sera une alternative au détroit du Bosphore, a annoncé le 18 août Recep Tayyip Erdogan.

«La longueur de la nouvelle voie navigable sera de 43 kilomètres. Deux villes seront construites des deux côtés du canal. C'est le plus grand projet de l'histoire de la Turquie. Il revêt une importance stratégique pour le pays. Nous sommes prêts à sa réalisation», a déclaré le chef de l'État turc lors du VIe congrès du Parti de la justice et du développement qui s'est ouvert le 18 août à Ankara.

M.Erdogan avait pour la première fois présenté ce projet en 2011, alors qu'il était Premier ministre. Le canal Istanbul devrait relier la mer Noire et de Marmara pour décongestionner le détroit du Bosphore.

En janvier 2018, le ministre turc des Transports Ahmet Arslan avait dévoilé le tracé du canal qui devrait être creusé à l'ouest du Bosphore. Sa réalisation devrait être lancée cette année pour s'achever en 2023, année du centenaire de la République turque.

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Turquie, Istanbul, Bosphore, mer Noire, mer de Marmara, Ankara, Recep Tayyip Erdogan, Ahmet Arslan, Parti de la justice et du développement (AKP) turc, canal artificiel, président, projet, transports
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook