International
URL courte
6240127
S'abonner

Ce sont «les pays riches du Moyen-Orient», dont l’Arabie saoudite qui doivent mettre la main à la poche pour la stabilisation de la Syrie, selon le Président américain. Vendredi Washington a annoncé sa décision de rediriger son aide financière destinée initialement à la Syrie.

Donald Trump a qualifié le financement que Washington entendait allouer à la Syrie de «ridicule», en précisant que les États-Unis avaient d'autres priorités et que c'étaient les «pays riches du Moyen-Orient» qui devaient assumer la responsabilité pour la reconstruction syrienne.

​«Les États-Unis viennent de terminer les paiements annuels ridicules de 230 millions de dollars pour le développement de la Syrie. L'Arabie saoudite et d'autres pays riches du Moyen-Orient commenceront à faire ces versements au lieu des États-Unis. Je veux contribuer au développement des États-Unis, de notre armée et des pays qui nous aident!»

Le 17 août la diplomatie américaine a fait savoir qu'environ 230 millions de dollars d'aide destinés à la stabilisation la Syrie seront redirigés vers d'autres objectifs.

Le site de CBS News avait précédemment rappelé que Donald Trump avait gelé fin mars l'attribution de 200 millions de dollars à la «reconstruction de la Syrie», en exigeant des alliés de Washington qu'ils participent plus activement au financement des programmes concernant ce pays.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Élections présidentielles en Biélorussie: les premières estimations tombent
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
financement, Donald Trump, Arabie Saoudite, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook