Ecoutez Radio Sputnik
    Vietnam

    Les banques devraient trouver des voies détournées pour entrer sur le marché vietnamien

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    4110

    Pourquoi le gouvernement vietnamien envisage-t-il d’octroyer moins, voire plus du tout, de licences à des banques étrangères pour l’exercice de leurs activités dans le pays? Ces établissements pourront-ils éviter cet obstacle? Un professeur de l’Académie diplomatique vietnamienne a abordé ces questions dans un entretien à Sputnik.

    La réduction du nombre des licences octroyées à des banques étrangères au Vietnam ou l'arrêt total de leur délivrance les obligeront à chercher des moyens pour contourner ces mesures, a déclaré le professeur adjoint de l'Académie diplomatique vietnamienne, Dang Hoang Linh, dans un entretien accordé à Sputnik.

    «Le contournement prendra la forme du rachat et de la fusion des établissements bancaires petits et peu solides. Pour les investisseurs étrangers, cette voie de contournement n'est pas si mauvaise. Après avoir perdu la possibilité de créer des banques avec 100% de capitaux étrangers, ils auront l'occasion d'acquérir une banque qui est déjà présente sur le marché vietnamien, d'autant plus si les autorités vietnamiennes cessent complètement d'accorder des licences.»

    Selon l'interlocuteur de Sputnik, la disparition des banques avec une faible assise réduira la concurrence sur le marché et des conditions favorables au développement du secteur bancaire dans le pays apparaîtront.

    «La restructuration des banques peu solides, qui a eu lieu auparavant et se poursuit actuellement, se fait à la place de l'ouverture de nouvelles banques sur un marché que se partagent de nombreux établissements vietnamiens et étrangers. C'est un phénomène progressif, qui aura certainement un effet positif sur le secteur financier et bancaire du Vietnam», a souligné le spécialiste.

    D'après Dang Hoang Linh, il y a actuellement 35 banques commerciales nationales au Vietnam, 9 banques sont détenues à 100 % par des capitaux étrangers et deux établissements sont mixtes.

    «En outre, certaines banques étrangères ont ouvert des filiales et des représentations au Vietnam (VD Bank of China, Bank of India, Bangkok Hà Nội, Citibank Hà Nội, BIDC TP Hồ Chí Minh). Quatre de ces 9 banques dont 100% des capitaux sont étrangers ont obtenu leur licence en 2016-2017. Ainsi, on peut dire qu'il y a beaucoup de banques nationales et étrangères sur la marché financier vietnamien et que le secteur bancaire du pays continue de rester attractif pour les investisseurs étrangers.»

    Lire aussi:

    Monnaie digitale des banques centrales, un «pouvoir démesuré et arbitraire»?
    Fermeture des comptes bancaires du FN: la démocratie en danger?
    Les USA s'attaquent aux banques européennes
    Tags:
    marché, concurrence, délivrance, licence, banques, Vietnam
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik