Ecoutez Radio Sputnik
    Sanctions US

    Diplomatie ou sanctions? Les Américains tranchent

    © AP Photo / Susan Walsh, File
    International
    URL courte
    5240

    Washington ferait mieux d’améliorer ses relations avec Moscou plutôt que d’adopter de nouvelles sanctions à son égard, estiment des citoyens américains interrogés par l’agence Gallup.

    Les citoyens américains préfèreraient que leur gouvernement adopte une approche diplomatique face à Moscou plutôt que d'introduire de nouvelles sanctions, rapporte un récent sondage de l'agence Gallup.

    Ainsi, plus de la moitié des personnes interrogées (58%) estiment qu'il faut améliorer les relations avec la Russie au lieu de prendre des mesures économiques à son encontre. L'introduction des sanctions antirusses n'est soutenue que par 36% des Américains ayant participé au sondage.

    De plus, deux tiers des Américains affirment qu'ils s'intéressent aux informations concernant l'ingérence russe présumée dans la présidentielle américaine de 2016 et un peu plus d'un tiers (39%) des personnes interrogées estiment que Moscou s'est bien ingéré dans les élections américaines et a influencé leurs résultats.

    Plus de mille Américains ont participé à ce sondage effectué par Gallup entre le 1er et le 12 août.

    Washington a annoncé le 8 août la mise en place de nouvelles sanctions contre Moscou en raison de l'utilisation présumée par la Russie d'armes chimiques dans la ville britannique de Salisbury. Le ministère russe des Affaires étrangères a qualifié ce nouveau projet de sanctions de «collusion entre les États-Unis et le Royaume-Uni» et a promis une réponse symétrique de la part de Moscou.

    La nouvelle vague de sanctions américaines concernera des exportations dans le domaine de l'électronique et des technologies de l'industrie pétro-gazière, le premier bloc devant entrer en vigueur le 22 août et le deuxième bloc cet automne.

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    ingérence, sondage, sanctions, Sergueï Skripal, Donald Trump, Washington, Moscou, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik