International
URL courte
13823
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que les États-Unis avaient imposé des sanctions contre la Russie non pas à cause de la Syrie et de l'Ukraine, mais afin d’entraver Moscou.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue serbe Ivica Dačić organisée ce mardi à Moscou, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a évoqué le véritable prétexte des nouvelles sanctions antirusses des États-Unis.

«Il est clair pour tout le monde que les sanctions contre la Russie ont été imposées non pas à cause de la Syrie, ni à cause de l'Ukraine ou de la Crimée, ni à cause de quoique ce soit, sauf par volonté d'utiliser des méthodes de concurrence déloyale, de promouvoir la politique absolument sans perspective de réfrènement de la Russie», a déclaré Sergueï Lavrov.

La nouvelle vague de sanctions américaines annoncée début août concernera des exportations dans le domaine de l'électronique et des technologies de l'industrie pétro-gazière, le premier bloc devant entrer en vigueur le 22 août, le deuxième bloc à l'automne.

Le 13 août, Dmitri Peskov, commentant une éventuelle riposte de Moscou, avait déclaré qu'elle serait basée sur le principe fondamental de la réciprocité.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
Ivica Dacic, Sergueï Lavrov, Crimée, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik