Ecoutez Radio Sputnik
    Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika (à gauche) et le roi du Maroc Mohammed VI (à droite)

    Message de félicitations de Bouteflika à Mohammed VI: je t’aime ou je t’aime moi non plus?

    © AP Photo / Amr Nabil
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    473

    Le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a envoyé le 20 août un message de félicitation au roi Mohammed VI du Maroc à l’occasion du double anniversaire de la Révolution du roi et du peuple et de la fête de la Jeunesse, l’assurant de sa détermination à développer des relations de bon voisinage entre les deux pays.

    À l'occasion de la célébration par le Maroc, le 21 août, du double anniversaire de la Révolution du roi et du peuple et de la fête de la Jeunesse, le Président algérien Abdelaziz Bouteflika a adressé le 20 août un message de félicitations au roi Mohammed VI, l'assurant de sa volonté de développer, avec lui, des relations bilatérales à la hauteur des aspirations des peuples des deux pays.

    «Il m'est particulièrement agréable, au moment où le peuple marocain frère célèbre le double anniversaire de la glorieuse Révolution du Roi et du Peuple et de la fête de la Jeunesse, de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes meilleurs vœux, priant Dieu Tout-Puissant de vous accorder ainsi qu'à l'honorable famille royale santé et bien-être, et au peuple marocain frère davantage de progrès et de prospérité sous votre direction éclairée», a écrit le président de la République algérienne dans son message, selon le site d'information Sud Horizons.

    «Je saisis également cette occasion pour vous réitérer ma ferme détermination à œuvrer de concert avec votre majesté au raffermissement des liens de fraternité, de solidarité et de bon voisinage entre nos deux pays au mieux des aspirations de nos deux peuples à davantage de progrès et de prospérité», a conclu le chef de l'État algérien.

    Ce message (le quatrième cette année) est habituel de la part du Président Algérien pour toutes les occasions religieuses et nationales marocaines. Cependant, il intervient dans un contexte tendu entre les deux voisins concernant le dossier du conflit au Sahara occidental.

    En effet, réagissant au compte rendu fait le 8 août par Horst Köhler, l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu pour le Sahara occidental, au Conseil de sécurité sur sa dernière tournée dans la région, Omar Hilale, l'ambassadeur permanent du Maroc aux Nations unies, a affirmé que c'est l'Algérie qui bloque le processus de paix par le fait qu'elle refuse de participer à part entière aux négociations entre Rabat et le Front Polisario, selon Morocco World News dans son édition du 11 août.

    «Rabat n'est certainement pas prêt pour des négociations avec un parti [le Front Polisario, ndlr]] qui n'a aucune autorité, aucune indépendance et aucun pouvoir de prendre des décisions par lui-même», a déclaré le diplomate. «Nous ne voulons pas perdre de temps, nous avons été francs avec l'envoyé de l'Onu en insistant sur le fait que l'Algérie doit prendre part aux prochaines négociations», a affirmé l'ambassadeur.

    Répondant aux propos du diplomate marocain, Djamel Ould Abbès, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN) (le parti au pouvoir en Algérie), a affirmé le 13 août à Boumerdès, au nom du Président Abdelaziz Bouteflika, que l'Algérie ne participera en aucun cas aux négociations directes entre le Maroc et le Front Polisario concernant la résolution du conflit du Sahara occidental, prévues par l'Onu. Le responsable a rappelé au passage que le soutien de l'Algérie à la cause du peuple sahraoui est «indéfectible et non négociable», selon l'Algérie Presse Service (APS), le 15 août.

    M. Köhler serait en train de réunir toutes les conditions nécessaires «pour lancer un cinquième round de négociations directes entre le Front Polisario et le Maroc avant la fin de l'année». C'est ce qu'ont confié des sources proches du dossier citées par l'APS dans son édition du 9 août. «Horst Köhler compte organiser ce nouveau round de négociations avant la fin de l'année, probablement vers la fin d'octobre ou début novembre», ont-elles précisé.

    Lire aussi:

    Rôle présumé de l’Algérie au Sahara occidental: le Maroc voit rouge
    Sahara occidental: le Maroc négocierait-il malgré lui avec le Front Polisario?
    La date de la reprise des négociations entre le Maroc et le Front Polisario annoncée
    Tags:
    relations bilatérales, relations diplomatiques, message de félicitations, négociations, ONU, Djamel Ould Abbès, Omar Hilale, roi Mohammed VI du Maroc, Abdelaziz Bouteflika, Sahara occidental, Algérie, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik