Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin

    Berlin appelle l’UE à créer un système de paiement indépendant des USA

    © Sputnik . Ekaterina Tchesnokova
    International
    URL courte
    521521

    Pour protéger les entreprises européennes contre les sanctions américaines à l’encontre de l’Iran, l’UE devrait établir un système de paiement indépendant des États-Unis, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, cité par le journal Handelsblatt.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a exhorté l’UE à mettre en œuvre un système de paiement, qui ne dépendrait pas de Washington, et à créer un Fonds monétaire européen, selon un article du journal allemand «Handelsblatt» publié ce mardi.

    «On a dit clairement aux Américains que nous qualifions d’"erreur" [leur, ndlr] sortie de l’accord sur le nucléaire iranien», a notamment indiqué le ministre en soulignant que les «premières sanctions américaines [contre Iran, ndlr] étaient de nouveau entrées en vigueur».

    Et d’ajouter:

    «C’est pourquoi il est nécessaire de renforcer l’autonomie européenne en établissant des canaux de paiement indépendant des États-Unis, un Fonds monétaire européen et le système indépendant SWIFT.»

    Heiko Maas a en outre appelé les Européens à «intervenir en tant que contrepoids aux États-Unis» lorsque les autorités américaines «franchissent la ligne rouge».

    Le 8 mai dernier, le Président américain Donald Trump a annoncé que son pays se retirait de l'accord signé en 2015 entre des grandes puissances et l'Iran, qui avait alors accepté de brider son programme nucléaire en échange de la levée d'une partie des sanctions internationales.

    Les États-Unis ont ainsi décidé de rétablir leurs sanctions visant l'Iran ainsi que les entreprises ayant des liens avec Téhéran qui ont jusqu'à 180 jours pour se retirer du pays.

    En août, le Président Trump a signé un décret réinstaurant un certain nombre de sanctions à l'encontre de l'Iran, en affirmant chercher à imposer une «pression économique maximale» sur la République islamique. Sur sa page Twitter, le locataire de la Maison-Blanche a promis que toute personne faisant affaire avec l'Iran «ne le ferait pas avec les États-Unis».

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: les USA «tordent les bras» de leurs partenaires européens
    L'accord nucléaire iranien reste viable en dépit de la sortie des USA, selon Moscou
    Nucléaire iranien: Trump promet des sanctions contre les entreprises européennes
    Tags:
    système de paiement, fonds, programme nucléaire iranien, sanctions, Heiko Maas, Berlin, Europe, Iran, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik