Ecoutez Radio Sputnik
    Un hélicoptère survolant les montagnes afghanes

    Moscou: des hélicoptères non identifiés livrent des armes à Daech en Afghanistan

    © AFP 2018 Thomas WATKINS
    International
    URL courte
    518114

    Des hélicoptères non identifiés livrent des armes aux Talibans* et à Daech* en Afghanistan, d'après le ministère russe des Affaires étrangères.

    Des hélicoptères non identifiés transportent des armes aux Talibans* et aux terroristes de Daech* en Afghanistan, a déclaré jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

    «Je voudrais parler des hélicoptères "non identifiés" qui aident les extrémistes dans le nord de l'Afghanistan. Nous attirons de nouveau attention sur les vols d'hélicoptères non identifiés dans le nord de l'Afghanistan. Ils livrent des armes et des munitions aux membres du groupe Daech* et aux Talibans* qui collaborent avec cette organisation terroriste», a indiqué Mme Zakharova lors d'un point presse.

    Selon les médias afghans et des habitants de la région, ces vols ont notamment été enregistrés dans la province de Sar-é-Pol, à proximité immédiate de la frontière des États d'Asie centrale.

    «Ces événements ne provoquent aucune réaction de la part des forces gouvernementales afghanes ou du contingent de l'Otan déployé dans cette région», a précisé la porte-parole.

    La chaîne de télévision Tolo News a annoncé à la mi-août que les Talibans* avaient réussi à s'emparer du district de Bilchiragh, dans la province afghane de Faryab, au nord-ouest du pays, dans laquelle au moins 100 militaires étaient stationnés.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou: on calomnie la Russie pour cacher l’échec des USA en Afghanistan
    Au moins 42 combattants terroristes tués en Afghanistan
    Nouvelle attaque sanglante des talibans contre les militaires afghans à Kandahar
    Tags:
    livraisons d'armes, hélicoptères, Daech, Taliban, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Afghanistan, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik