Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau iranien

    Plan de l’UE d’allouer 18 M d’euros à l’Iran: «un mauvais message», selon Washington

    © AP Photo / Ronald Zak
    International
    URL courte
    91318

    Après que la Commission européenne a annoncé son projet d’allouer 18 millions d’euros à l’Iran, Washington a qualifié cette annonce de «mauvais message au mauvais moment».

    L'annonce européenne du 23 août d'un nouveau versement de 18 millions d'euros visant à élargir les relations économiques avec l'Iran «envoie un mauvais message au mauvais moment», déclare un communiqué du Département d'État américain, signé par le représentant spécial des États-Unis pour l'Iran, Brian Hook.

    D'après Washington, les fonds alloués, au lieu d'aider le peuple iranien, seront utilisés pour financer des activités terroristes.

    Mettre «davantage d'argent entre les mains de l'Ayatollah signifie (donner) davantage d'argent pour mener des assassinats dans les pays européens eux-mêmes», a-t-il jugé.

    «Les États-Unis et l'Union européenne devraient travailler ensemble pour trouver des solutions durables qui soutiennent véritablement le peuple iranien et mettent fin aux menaces du régime à la stabilité régionale et mondiale», indique le communiqué.

    La Commission européenne avait annoncé jeudi avoir «adopté une première série de projets pour un montant de 18 millions d'euros, dont 8 millions d'euros en faveur du secteur privé» en Iran.

    «Les projets adoptés (…) sont les premiers d'un ensemble de mesures plus vastes de 50 millions d'euros en faveur de l'Iran visant à assister le pays à faire face aux principaux défis économiques et sociaux», a précisé la Commission dans un communiqué.

    Après son retrait unilatéral de l'accord nucléaire conclu en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances, Washington a rétabli début août une première série de sanctions contre Téhéran et lancé un avertissement aux pays qui persisteraient à commercer avec l'Iran.

    Tags:
    aide financière, message, Département d'Etat des Etats-Unis, Union européenne (UE), Brian Hook, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik