Ecoutez Radio Sputnik
    Armes chimiques

    Les dessous d’une éventuelle provocation chimique en Syrie dévoilés par la Défense russe

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    16659
    S'abonner

    Un groupe spécial de terroristes, formé par une entreprise militaire privée britannique, prévoit de simuler le sauvetage de victimes d’une attaque chimique dans la province d’Idlib «en portant l'uniforme des Casques blancs», a dévoilé le porte-parole du ministère russe de la Défense.

    Après que le conseiller du Président américain à la sécurité nationale John Bolton a averti que Washington était prêt à user de la force contre les troupes gouvernementales syriennes si Damas utilisait des armes chimiques, le ministère russe de la Défense a révélé qu'en fait, la France, les États-Unis et le Royaume-Uni préparaient une nouvelle frappe aérienne en Syrie sous prétexte du recours par les autorités syriennes aux armes chimiques.

    Selon le général Igor Konachenkov, porte-parole de la Défense russe, un groupe de terroristes formés à manipuler les agents toxiques sous la direction de spécialistes de la société militaire privée britannique Olive est arrivé dans la zone de Jisr al-Choghour.

    Il a précisé que les terroristes en question avaient pour mission de «simuler les secours aux victimes d'une attaque chimique en portant l'uniforme des Casques blancs».

    De plus, selon les informations confirmées simultanément par plusieurs sources indépendantes, le groupe terroriste Hayat Tahrir al-Sham* (Front al-Nosra*, ndlr) est en train de préparer une nouvelle provocation relative à «l'utilisation d'armes chimiques» par les forces gouvernementales syriennes contre la population civile dans la province d'Idlib, a mis en garde la Défense russe.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    provocation, Casques blancs syriens, Igor Konachenkov, Damas, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik