International
URL courte
14442
S'abonner

Berlin est en train d’élaborer une nouvelle stratégie dans ses relations avec Washington, a fait savoir le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas cité par les médias nationaux. Il prône la création d’une Europe forte et indépendante.

Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas a annoncé qu'il présenterait une nouvelle stratégie de la politique étrangère allemande envers les États-Unis, fait savoir l'agence allemande DPA. Son adoption peut être liée à l'année de l'Allemagne au États-Unis qui débutera le 3 octobre.

«Il est grand temps de réévaluer le partenariat transatlantique de manière raisonnable, critique et même autocritique», a-t-il déclaré le 25 août.

Auparavant Heiko Maas avait indiqué dans son article publié dans le journal Handelsblatt que les États-Unis et l'Europe était en train de s'éloigner, leurs intérêts et leurs valeurs étant de plus en plus divergents.

Selon le chef de la diplomatie allemande, les nouvelles relations avec les États-Unis doivent être fondées sur la coopération équilibrée tandis que la politique étrangère allemande doit contribuer à la création d'une Europe forte et indépendante. Il a également souligné que si Washington franchissait la ligne rouge, l'Europe devrait assumer son rôle de contrepoids.

Les relations entre les États-Unis et l'UE se sont aggravées sur fond du retrait américain de l'accord sur le programme nucléaire iranien et de l'introduction des droits de douane sur l'acier et l'aluminium en provenance des pays européens.

Le 7 août Bruxelles a activé la loi dite «de blocage» contre les effets extraterritoriaux des sanctions américaines sur les entreprises européennes voulant investir en Iran. L'UE a également imposé des droits de douane de 25% sur certaines importations américaines.

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Tags:
stratégie, relations, Union européenne (UE), Heiko Maas, Washington, Berlin, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook