Ecoutez Radio Sputnik
    Une frégate de fabrication allemande

    La marine algérienne exécute un important tir avant de recevoir sa frégate neuve (vidéo)

    © AFP 2018
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    5212

    La marine algérienne a exécuté avec succès des tirs en surface visant un ancien bâtiment de guerre, avec les armements dont sera dotée la frégate El Modamir (le destructeur) qu’elle réceptionnera bientôt d’Allemagne. C’est ce qu’a annoncé, le 26 août, un communiqué du ministère algérien de la Défense.

    Le 26 août, la marine algérienne a procédé, à Oran, à un important exercice naval à munition réelles, sous la supervision du général de Corps d'armées Ahmed Gaïd Salah, chef de l'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), lors de la cérémonie d'installation du nouveau commandant en chef de la 2e région militaire, le général major Meftah Souab. C'est ce qu'a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale.

    Le chef de l'état-major de l'ANP a «supervisé l'exécution d'un exercice de tir avec missiles surface-surface», a annoncé le communiqué. «L'exercice de tir a visé un objectif flottant, en l'occurrence un ancien bâtiment désigné comme cible, où il a été procédé à la simulation d'une bataille navale proche des conditions réelles contre un objectif ennemi», a-t-il ajouté.

    Selon la même source, «l'exercice a pour but de perfectionner la maîtrise des armements dont disposent les forces navales, notamment les missiles contre des bâtiments de guerre, et de contrôler l'efficacité de l'armement acquis».

    Le ministère de la Défense a souligné, dans le même communiqué, que cet exercice naval avait une grande importance, puisqu'il permettait de mener tous les tests nécessaires des armements dont sera dotée la frégate El Modamir, fabriquée en Allemagne, avant sa réception, «une fois sa performance opérationnelle confirmée». «Le tir a été exécuté avec succès en détruisant la cible maritime avec une grande précision», a-t-il ajouté.

    Réagissant à l'annonce de cet exercice, déjà réalisé en décembre 2016 et en août 2017, une source militaire a indiqué au site d'information Tout Sur l'Algérie (TSA), dans son édition du 26 août, que les exercices effectués au cours de ces trois dernières années n'étaient pas identiques, même si en apparence c'était le cas. «Dans les faits, ce n'est pas le cas: l'exercice a été exécuté sur du nouveau matériel acquis récemment par la marine nationale, avec une stratégie différente des précédentes», a précisé la source. «C'est aussi une question d'adaptation des éléments des Forces navales qui ne sont pas les mêmes que celles qui simulent l'exercice», a-t-elle ajouté.

    Dans son discours lors de la cérémonie d'installation du nouveau commandant en chef de la 2e région militaire, M.Gaïd Salah a expliqué que les efforts de modernisation des capacités de l'ANP, déployés ces dernières années, ont «(…) permis à l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de libération nationale, dans un temps réduit, voire record, de devenir une armée puissante».

    Dans le même sens, le chef de l'état-major de l'ANP a assuré que les forces armées algériennes «veilleront en permanence à se tenir dans un parfait état opérationnel pour faire face à tout imprévu, en veillant à une adéquation optimale du bon emploi et de l'exploitation en termes de moyens humains, de matériels et d'armements mis à disposition, et à une parfaite adaptation avec la nature des défis et menaces pouvant survenir.»

    Pour rappel, lors de sa visite en Algérie en 2006, le Président Vladimir Poutine avait donné un nouveau souffle au partenariat stratégique signé entre l'Algérie et la Russie en 2001 à Moscou, en effaçant la dette militaire algérienne de 4,7 milliards de dollars. Profitant de l'embellie financière des années 2000 due au prix élevé des hydrocarbures, l'Algérie a mené un vaste programme de réarmement de son armée, par l'acquisition de nouveaux équipements sophistiqués et la modernisation des plus anciens. La Russie a été le principal partenaire de l'Algérie dans son effort de remise à niveau de son armée.

    Lire aussi:

    L’armée algérienne répond aux manœuvres USA-Maroc par «Déluge 2018»
    L’armée algérienne serait désormais apte à parer «à toute menace»
    L’armée algérienne lève le voile sur l’efficacité de sa stratégie de préparation au combat
    Tags:
    tir d'entraînement, surface, nouvelle version, tir de missiles, frégate, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaïd Salah, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik