Ecoutez Radio Sputnik
    Palais Elysée

    Macron appelle les Européens à ne plus dépendre des Américains pour leur sécurité

    CC BY 2.0 / Galeria del Ministerio de Defensa del Perú / MINISTRO DE DEFENSA SE REUNE CON SU HOMÓLOGO FRANCÉS
    International
    URL courte
    121116

    Affirmant que la sécurité de l’Europe ne pouvait plus dépendre uniquement de Washington, Emmanuel Macron a annoncé un nouveau projet à venir en la matière, ajoutant qu’il présenterait des mesures renforcées.

    Emmanuel Macron a annoncé lundi qu'il présenterait «dans les prochains mois» un projet de renforcement de la sécurité en Europe, estimant qu'elle ne peut plus reposer uniquement sur les États-Unis.

    «Nous devons tirer toutes les conséquences de la fin de la guerre froide», a-t-il ajouté, précisant souhaiter le lancement d'une «réflexion exhaustive sur ces sujets avec tous les partenaires de l'Europe et donc avec la Russie».

    Pour «revisiter l'architecture européenne de défense et de sécurité», il entend lancer «un dialogue rénové sur la cybersécurité, les armes chimiques, les armements classiques, les conflits territoriaux, la sécurité spatiale ou la protection des zones polaires, tout particulièrement avec la Russie».

    Le chef d'État français n'a pas manqué d'évoquer la crise ukrainienne, estimant que des «progrès substantiels» vers sa résolution «tout comme le respect du cadre de l'OSCE» (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), «seront, bien entendu, des conditions préalables à des avancées réelles avec Moscou».

    «Mais cela ne doit pas nous empêcher de travailler dès maintenant entre Européens et je compte sur vous pour cela», a-t-il conclu, dans un discours devant 250 ambassadeurs.

    Lire aussi:

    Lavrov s’exprime sur le discours «pro-russe» de Macron
    Good Bye, Trump? Pourquoi Macron cherche en la Russie un allié
    Où «l’instabilité» de l’administration américaine menerait-elle le pays?
    Tags:
    défense, sécurité, Emmanuel Macron, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik