Ecoutez Radio Sputnik
    Exercices Vostok, photo d'archives

    Le Kremlin explique la participation de Pékin aux plus grands exercices russes depuis 1981

    © Sputnik . Vitaly Ankov
    International
    URL courte
    6460

    Du 11 au 15 septembre prochains, la Chine prendra part aux plus grands exercices organisés par les Forces armées de Russie depuis plus de 35 ans. Le Kremlin explique pour quelle raison.

    La participation de militaires chinois aux exercices militaires russes témoigne du développement de l’interaction tous azimuts entre les deux États, a commenté le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov

    «Cela traduit l’élargissement de l’interaction dans tous les domaines entre les deux alliés», a-t-il déclaré, répondant à la question de journalistes portant sur la raison de la participation de militaires chinois à des manœuvres organisées par la Russie sur son territoire. 

    Prévues du 11 au 15 septembre, les manœuvres Vostok-2018 sont appelées à devenir les plus grands exercices militaires des Forces armées du pays depuis 1981. Elles réuniront près de 300.000 militaires et plus d’un millier d’avions, d’hélicoptères et de drones, d’après le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. 

    Des troupes des régions militaires du Centre et de l’Est, ainsi que les forces de la Flotte du Nord, toutes les unités des troupes aéroportées, l’aviation à long rayon d’action et celle de transport militaire du pays y prendront part. Une des étapes prévoit en outre la participation de la Chine et de la Mongolie voisines. 

    Lire aussi:

    Manœuvres sino-russes Vostok 2018: Washington détaille ce qu’il envisage de faire
    Un média allemand voit dans les manœuvres militaires russes un signal pour le monde entier
    Les plus grandes manœuvres de l'histoire russe débutent en Extrême-Orient (vidéo)
    Tags:
    alliés, coopération, participation, exercices militaires, Dmitri Peskov, Sergueï Choïgou, Mongolie, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik