Ecoutez Radio Sputnik
    L'armée russe

    Manœuvres Vostok 2018: la Russie se prépare à des «conflits d’envergure», selon l’Otan

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    16607

    L’Alliance transatlantique s’engage à tenir à l’œil les manœuvres militaires russes Vostok 2018, affirmant que cet événement était la preuve de l’hostilité de Moscou. Le Kremlin souligne de son côté la nécessité de tester ses capacités défensives, ajoutant que de tels exercices en offriront l’occasion.

    L'Otan suivra de près les vastes manouvres militaires Vostok 2018 prévues en septembre dans l'est de la Russie, a annoncé à Sputnik Dylan White, porte-parole de l'Alliance.

    «Tous les pays sont en droit d'entraîner leurs forces militaires, mais il est important que cela soit transparent et prévisible», a-t-il indiqué.

    «La Russie et l'Otan ont tenu chacune des points presse consacrés à ces manœuvres dans le cadre du Conseil Russie-Otan du mois de mai. Lors de cette rencontre, Moscou a informé de la tenue des exercices Vostok 2018, tout en observant que leur envergure serait supérieure à celle de Vostok 2014. Nous suivons régulièrement les exercices russes. On fera de même avec Vostok 2018», a poursuivi le responsable.

    L'Alliance estime par ailleurs que les exercices Vostok montrent que «la Russie est focalisée sur sa préparation à des conflits d'envergure».

    «Cela s'inscrit dans le contexte dont nous sommes témoins depuis un certain temps: une Russie plus fonceuse, augmentant considérablement son budget de défense et sa présence militaire.»

    Il a ajouté que des attachés militaires des pays de l'Alliance à Moscou avaient été invités à surveiller les manœuvres et que cette proposition faisait objet d'un examen.

    Le Kremlin a de son côté affirmé que Vostok 2018 avait avant tout des enjeux défensifs. «Les capacités de Défense de notre pays dans la situation internationale actuelle, qui nous est souvent hostile, sont absolument justifiées», a observé ce mardi la présidence russe.

    D'après l'armée chinoise, également impliquée dans ces exercices, ces derniers offriront une occasion de renforcer les liens et «ne sont pas dirigés contre des pays tiers».

    Près de 300.000 militaires, 36.000 blindés, plus de 1.000 avions, hélicoptères et drones participeront aux exercices Vostok 2018, qui seront les plus grandes manœuvres en Russie depuis les exercices Zapad 81, selon le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

    Lire aussi:

    Manœuvres sino-russes Vostok 2018: Washington détaille ce qu’il envisage de faire
    Un média allemand voit dans les manœuvres militaires russes un signal pour le monde entier
    La Turquie invitée aux exercices russo-chinois «surveillés de près par les États-Unis»
    Tags:
    exercices militaires, Vostok-2018 (exercices stratégiques), OTAN, Dylan White, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik