Ecoutez Radio Sputnik
    Le gouvernorat d'Idlib

    Moscou appelle les chefs radicaux présents à Idlib à se rendre

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    13611

    Moscou a appelé les chefs radicaux présents à Idlib à se rendre, le statu quo est inacceptable, selon le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzia.

    Le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzia, a déclaré que Moscou appelait les chefs des bandes armées illégales présentes dans le gouvernorat syrien d'Idlib à renoncer aux provocations et à s'engager sur la voie de la réconciliation.

    «Nous appelons les chefs des bandes armées illégales à renoncer aux provocations et à s'engager sur la voie du règlement pacifique. Pour l'instant, un tel scénario est possible, le maintien du statu quo est inacceptable», a déclaré Vassili Nebenzia.

    Et de poursuivre:

    «Les Forces armées syriennes ne détiennent pas d'armes chimiques et n'ont pas l'intention d'y avoir recours. Il n'y a aucune nécessité militaire à cela, nous l'avons déjà dit à plusieurs reprises», a fait remarquer Vassili Nebenzia lors d'une réunion extraordinaire consacrée à la situation dans le gouvernorat d'Idlib.

    Auparavant, la Défense russe avait annoncé que les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisageaient un bombardement de la Syrie au motif de l'utilisation par Damas d'armes chimiques. Le fait que les États-Unis continuent de renforcer en mer Méditerranée la présence de leurs destroyers porteurs de missiles de croisière est lié à la préparation dans la province syrienne d’Idlib d’une nouvelle provocation avec une prétendue utilisation d'armes chimiques, selon le ministère russe de la Défense.

    Lire aussi:

    Moscou possède des preuves irréfutables de provocations en cours de préparation en Syrie
    Ce nouveau prétexte des USA pour frapper la Syrie, selon l’ambassadeur de Russie à l’Onu
    Armes chimiques: Moscou propose une inspection de l’OIAC sur les sites «suspects»
    Tags:
    Vassili Nebenzia, Idlib, Moscou, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik