Ecoutez Radio Sputnik
    Le gouvernorat d'Idlib

    Moscou appelle les chefs radicaux présents à Idlib à se rendre

    © REUTERS / Khalil Ashawi
    International
    URL courte
    13611

    Moscou a appelé les chefs radicaux présents à Idlib à se rendre, le statu quo est inacceptable, selon le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzia.

    Le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, Vassili Nebenzia, a déclaré que Moscou appelait les chefs des bandes armées illégales présentes dans le gouvernorat syrien d'Idlib à renoncer aux provocations et à s'engager sur la voie de la réconciliation.

    «Nous appelons les chefs des bandes armées illégales à renoncer aux provocations et à s'engager sur la voie du règlement pacifique. Pour l'instant, un tel scénario est possible, le maintien du statu quo est inacceptable», a déclaré Vassili Nebenzia.

    Et de poursuivre:

    «Les Forces armées syriennes ne détiennent pas d'armes chimiques et n'ont pas l'intention d'y avoir recours. Il n'y a aucune nécessité militaire à cela, nous l'avons déjà dit à plusieurs reprises», a fait remarquer Vassili Nebenzia lors d'une réunion extraordinaire consacrée à la situation dans le gouvernorat d'Idlib.

    Auparavant, la Défense russe avait annoncé que les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisageaient un bombardement de la Syrie au motif de l'utilisation par Damas d'armes chimiques. Le fait que les États-Unis continuent de renforcer en mer Méditerranée la présence de leurs destroyers porteurs de missiles de croisière est lié à la préparation dans la province syrienne d’Idlib d’une nouvelle provocation avec une prétendue utilisation d'armes chimiques, selon le ministère russe de la Défense.

    Lire aussi:

    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Tags:
    Vassili Nebenzia, Idlib, Moscou, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik