Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron et Vladimir Poutin

    Tauzin: «la Russie et la France doivent prendre la tête d’une confédération européenne»

    © Sputnik . Sergej Guneew
    International
    URL courte
    Oxana Bobrovitch
    33427

    Lors d’un déplacement à Helsinki, Emmanuel Macron s’est prononcé en faveur d’une refonte de la relation entre l’UE et la Russie. C’est la seconde fois en quelques jours que le Président de la République se prononce dans ce sens. Didier Tauzin, ancien candidat à la présidentielle, commente cette idée pour Sputnik.

    Un «aggiornamento complet» de la relation UE-Russie? Didier Tauzin, candidat à la présidentielle, est d'accord «sur le fond» avec Emmanuel Macron. L'ancien général de division approuve notamment l'idée «que la Russie revienne dans le concert européen», c'est d'ailleurs un concept qu'il a défendu dans ses ouvrages et a répété à maintes reprises lors de ses interventions publiques.

    «À croire que M. Macron a lu mes livres et qu'il a entendu mes conférences!», ironise Didier Tauzin au micro de Sputnik France.

    Pour l'ancien candidat à la présidentielle, le continent européen, ce «cœur du monde», qui diffuse la civilisation «la plus humaine que la terre ait portée» au reste du monde, est confrontée à des défis majeurs. «L'Europe (dont évidemment la Russie) va vivre un XXIe siècle difficile», insiste-t-il, évoquant notamment la perspective d'avoir dans 80 ans face à l'Europe, une Afrique avec quatre milliards d'habitants.

    Au-delà de ce continent, il appelle l'Europe à réagir rapidement «pour stabiliser, pacifier, et développer tous les pays qui sont à notre sud, de l'Afghanistan au Maroc, et jusqu'en Afrique du Sud. Cela n'est pas gagné, malheureusement!» L'Europe, et pas l'UE actuelle, car

    «L'Europe repose, selon moi, sur deux piliers: la Russie à l'Est, la France à l'Ouest,» assène Didier Tauzin.

    Les propos de Didier Tauzin sur l'Europe et sa relation avec la Russie deviennent très concrets dès que l'on aborde la «défense européenne», à laquelle il se dit favorable. Mais pas nécessairement dans son format actuel. Selon lui,

    La défense européenne «doit être organisée dans le cadre d'une "association d'États souverains", c'est-à-dire une confédération européenne, dont la Russie et la France doivent prendre l'initiative et la tête… et les autres suivront!»

    Conséquence directe de cette vision, pour Didier Tauzin, cette défense doit être «indépendante de l'OTAN, sauf si nous réussissons à convaincre les USA de transformer l'OTAN en alliance de paix pour le monde». En clair, il est nécessaire selon l'ancien général que l'Europe se détache des États-Unis, «qui, avec l'OTAN, nous conduisent à la guerre, notamment avec la Russie».

    Mais il reste réaliste: pour lui, ce n'est pas gagné, d'autant plus qu'il doute que Macron souhaite et puisse faire passer ces idées… affirmant que «le début de son quinquennat est plutôt médiocre en politique étrangère»

    «Et je pense qu'il n'est pas vraiment libre de faire ce qu'il veut», conclut le général Tauzin.

    Lire aussi:

    L’Europe de la Défense est «contraire aux intérêts de la France»
    Europe de la Défense: «les mesurettes idéalistes» de Merkel et Macron face à l’OTAN
    Général Martinez : «le devoir de réserve doit être rompu»
    Tags:
    Union européenne (UE), Didier Tauzin, Emmanuel Macron, Europe, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik