International
URL courte
7410
S'abonner

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé ce vendredi l’Occident à ne pas faire des Syriens un pion dans le jeu géopolitique.

La Russie s'élève contre l'idée d'utiliser la Syrie en tant que pion dans un jeu d'échecs à objectifs géopolitiques unilatéraux, a déclaré ce vendredi le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

«Nous souhaitons que les efforts de tous les pays qui aspirent à régler la crise syrienne soient dirigés vers la matérialisation de la résolution 2254 qui prévoit avant tout l'aide de la communauté internationale en vue de créer les conditions nécessaires afin que les Syriens puissent s'entendre sur leur avenir dans leur pays», a-t-il souligné lors d'une conférence de presse à Sotchi.

Avant d'ajouter:

«Nous souhaitons que tout le monde agisse en ce sens pour aider les Syriens et non pour essayer d'en faire un pion dans un jeu d'échecs à objectifs géopolitiques unilatéraux.»

La majorité du territoire syrien est libérée, mais certaines zones, dont la province d'Idlib, restent toujours entre les mains des terroristes qui en profitent pour attaquer les militaires russes et syriens, avait précédemment déclaré Sergueï Lavrov. Au moins 45 drones lancés depuis Idlib pour attaquer la base aérienne de Hmeimim ont été abattus par les militaires russes depuis le début du moins d'août, selon la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova.

Des troupes syriennes sont massées près de la frontière du gouvernorat d'Idlib, préparant une offensive avec leurs alliés russes et iraniens.

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Tags:
jeu d'échecs, crise syrienne, résolution, conférence de presse, Sergueï Lavrov, Hmeimim, Idlib, Sotchi, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook