Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    The National Interest explique pourquoi Kiev n’a pas de chances de reprendre la Crimée

    © Sputnik . Sergey Malgavko
    International
    URL courte
    20553

    Les autorités ukrainiennes n’ont aucune chance de réimposer leur contrôle sur la Crimée parce que Moscou ne cèdera jamais cette péninsule qui appartient tout d’abord à sa population, dont la majorité est ethniquement russe, indique le journal américain The National Interest.

    L'Ukraine n'a aucune chance de faire réintégrer la Crimée à son territoire, annonce The National Interest. L'auteur de l'article, le politologue américain Doug Bandow, rappelle que cette péninsule fut un territoire russe pendant longtemps.

    «La Crimée devint une partie de l'Empire russe après avoir été conquise à la Turquie il y a plus de deux siècles et resta russe au sein de l'Union soviétique jusqu'au 1954», a-t-il souligné.

    De plus, la majorité de la population de la Crimée est ethniquement russe. Ces Russes souhaitaient la réunification avec la Russie. Il ne serait pas correct de rendre cette région russe à l'Ukraine sans le consentement des Criméens qui devraient avoir le droit de veto sur cette question, estime M.Bandow.

    «Ils ne doivent pas être échangés comme un boisseau de blé», a-t-il indiqué.

    Dans ce contexte, l'auteur rappelle les mots du journaliste de The Washington Postn Christian Caryl, qui a écrit en juillet que la Crimée appartenait à l'Ukraine.

    «Non, elle appartient aux Criméens», a constaté Doug Bandow.

    Quant à l'Occident qui insiste sur le fait que la Crimée est ukrainienne et attend que Moscou fasse des concessions sur ce dossier, cette politique ne mène que dans une impasse. La péninsule ne sera jamais rendue à l'Ukraine ni par Vladimir Poutine, ni par ses successeurs, ajoute l'expert.

    «Même les critiques de Poutine reconnaissent que le transfert de la Crimée est permanent», a conclu Doug Bandow.

    La Crimée est devenue une région russe après le référendum de mars 2014 lors duquel 96,77% des électeurs de la République de Crimée et 95,6% des habitants de Sébastopol s'étaient prononcés en faveur de la réunification avec la Russie. Les autorités de la péninsule ont organisé le référendum après un coup d'État en Ukraine en février 2014. L'Ukraine considère la Crimée comme un territoire occupé. Moscou a rappelé à maintes reprises que les habitants de la Crimée avaient voté pour la réunification avec la Russie conformément aux normes internationales et à la Charte de l'Onu. Selon M.Poutine, la question de la Crimée «est close».

    Lire aussi:

    Des politiciens ukrainiens se rendent-ils secrètement en Crimée?
    Poutine révèle les conditions de restitution de la Crimée à l’Ukraine
    La Crimée est prête à accueillir des étrangers et Kiev n'y pourra rien
    Tags:
    territoire, référendum, péninsule, Vladimir Poutine, Moscou, Kiev, Russie, Ukraine, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik