International
URL courte
171167
S'abonner

Le chasseur russe Su-35 livré à Pékin est le cauchemar nocturne et un mal de tête garanti pour l’aviation américaine dans la région est-asiatique, relate le portail The National Interest.

Le chasseur russe Su-35 est l'un des chasseurs les plus meurtriers que possède la force aérienne chinoise. Ces avions renforcent considérablement la puissance de la Chine dans le pourtour de l'océan Pacifique, rapporte le portail américain The National Interest.

Selon le portail, le Su-35 est «le cauchemar nocturne» et «un mal de tête garanti pour l'aviation américaine» dans la région est-asiatique.

De plus, le média indique le danger représenté pour les États-Unis et leurs alliés par le missile chinois «air-air» dernier cri PL-15 qui peut équiper les Su-35.
Ce duo dangereux peut être utilisé pour attaquer les avions américains de ravitaillement ainsi que les avions du système de détection et de commandement aéroporté (AWACS) E-3 qui jouent un rôle primordial dans les opérations menées par l'aviation américaine dans cette région.

La Russie doit fournir à Pékin 24 Su-35. L'Armée populaire de libération (APL) a déjà reçu 14 avions, dont l'un a pris part à des manœuvres en mer de Chine méridionale en février 2018.

Les Su-35 de l'APL sont capables de modifier l'équilibre des forces dans la région, où la Chine et plusieurs pays ont des différends territoriaux, avait précédemment averti The National Interest en évoquant la livraison de Su-35 à Pékin.

La vitesse et la manœuvrabilité du Su-35 sont importantes pour la Chine. Cet avion est plus rapide que le chasseur américain de cinquième génération F-35 et il est capable d'attaquer sous des angles différents. Pourtant, le Su-35 n'appartient pas à la cinquième génération des avions de chasse.

Auparavant, The National Interest avait déjà qualifié le Su-35 de numéro un au classement des armements russes les plus dangereux en cas d'hypothétique conflit avec les États-Unis car selon les experts du média, le Su-35 représentait un «danger extrême» pour tout avion de l'Otan à l'exception du chasseur furtif F-22.

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
livraisons d'armes, livraisons, danger, chasseur, défense, médias, sécurité, Su-35, Chine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook