International
URL courte
Meurtre du dirigeant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (32)
9370
S'abonner

Le représentant russe au sein du Groupe de contact pour l'Ukraine, Boris Gryzlov, a appelé à une enquête publique et impartiale afin d’établir le responsable de la mort d’Alexandre Zakhartchenko, chef de la République populaire autoproclamée de Donetsk.

Lors de la prochaine réunion du groupe de contact à Minsk, la Russie exigera une enquête internationale sur l'assassinat d'Alexandre Zakhartchenko, chef de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD). C'est ce qu'a annoncé ce mardi matin le représentant de la Russie au sein du Groupe de contact pour l'Ukraine Boris Gryzlov.

«Demain, lors de la réunion du Groupe de contact, nous aborderons la question de l'ouverture d'une enquête internationale sur la mort du chef de la RPD, Alexandre Zakhartchenko», a-t-il indiqué. Avant de poursuivre: «J'estime que cette enquête devrait être la plus ouverte et la plus impartiale possible, avec l'implication de tous les participants du processus de Minsk.»

«En organisant ce travail, je juge nécessaire de mobiliser le potentiel du Groupe de contact qui implique régulièrement l'OSCE dans ses réunions», a indiqué le responsable russe, ajoutant que l'OSCE était également représentée sur le terrain du conflit.

Alexandre Zakhartchenko et un de ses gardes corps ont été tués vendredi 31 août à Donetsk dans une explosion qui s'est produite à proximité de sa résidence. 11 autres personnes, dont le ministre des Finances de la RPD Alexandre Timofeïev, ont été blessées. Le conseiller de M.Zakhartchenko, Alexandre Kazakov, a déclaré que les autorités de la RPD considéraient cette explosion comme un attentat. Un deuil de trois jours a été décrété dans la République autoproclamée.

Dossier:
Meurtre du dirigeant de la République populaire autoproclamée de Donetsk (32)

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Éric Drouet exfiltré du Salon de l’Agriculture lors de la visite de Macron – vidéo
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Valérie Boyer: «120 agressions au couteau par jour en France, c’est monstrueux!»
Tags:
enquête, Boris Gryzlov, Alexandre Zakhartchenko, Biélorussie, Minsk, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook