Ecoutez Radio Sputnik
    Google logo

    Le parquet russe avertit Google contre l’ingérence dans les élections

    © REUTERS / Dado Ruvic
    International
    URL courte
    5411

    Après que la Commission électorale centrale de Russie a envoyé à Google une lettre en raison de «la propagation d’appels à participer à des actions» le jour de l’élection en Russie, le parquet russe a aussi réagi, en avertissant le moteur de recherche contre l’inadmissibilité des violations de la législation sur les élections.

    Le parquet russe a averti Google qu'il serait inadmissible d'intervenir dans les élections russes, a déclaré mardi Alexeï Zhafyarov, chef adjoint du département chargé du contrôle de l'exécution des lois fédérales sur la sécurité au sein du bureau du procureur général.

    «Roskomnadzor a informé de possibles violations de la législation par Google. Nous avons également réagi: le parquet du district central de Moscou a mis en garde contre l'inadmissibilité des violations de la législation sur les élections», a indiqué Alexeï Zhafyarov.

    Selon Alexeï Zhafyarov, l'avertissement n'implique pas de réaction de la part de Google.

    «Mais il s'agit d'une mesure assez sérieuse, après laquelle il est déjà nécessaire d'engager une responsabilité établie par la loi. Tous ceux qui sont confrontés à cette situation le savent bien. Nous nous attendons donc à ce qu'une entreprise aussi importante et respectée prenne en compte notre mise en garde», a noté le procureur.

    Auparavant, la Commission électorale centrale de Russie avait envoyé à Google une lettre en raison de «la propagation [par le moteur de recherche] d'appels à participer à des actions».

    Lire aussi:

    Des salariés de Google démissionnent pour protester contre «un business de guerre»
    WSJ: Google rémunère des chercheurs pour se montrer sous un jour favorable
    Le chef de Google sanctionnerait son personnel pour sa politisation au travail
    Tags:
    avertissement, parquet, élections, Google, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik