Ecoutez Radio Sputnik
    AG600

    Le plus gros avion amphibie au monde en essai sur l’eau (images)

    © AP Photo / Xinhua/Liang Xu
    International
    URL courte
    0 140

    Après avoir réussi ses tests de vol, l'avion amphibie AG-600 de fabrication chinoise, le plus gros au monde, a procédé à des essais sur l'eau. Selon des médias chinois, le test d’hydroplanage a été réalisé avec succès.

    L'AG-600, le plus gros avion amphibie au monde, mis au point par la Chine, a procédé à ses essais sur l'eau, annoncent les médias locaux. Les tests ont été effectués dans le réservoir de Zhanghe, un lac situé dans la province du Hubei, au centre de la Chine.

    Lors des premiers essais, l'appareil a quitté le rivage et est revenu, ce qui s'appelle le test d'hydroplanage. Il est prévu que l'AG600 effectuera plusieurs tests similaires, puis procédera au décollage et à l'atterrissage sur l'eau, indique Sina Military.

    Les essais du plus gros avion amphibie au monde ont commencé en 2017. Fin août, l'AG-600 avait passé avec succès ses tests de vol.

    La China Aviation Industry Corporation (AVIC) a annoncé qu'elle serait capable de commencer des livraisons commerciales de l'avion d'ici 2025.

    L'AG-600 est destiné à lutter contre les incendies et à participer aux opérations de sauvetage sur l'eau. Par ailleurs, il peut être équipé de matériel spécial pour surveiller la mer, pour transporter des passagers et des cargaisons, ainsi que pour faire de la prospection géologique.

    L'avion, équipé de quatre moteurs à hélices, est capable de stocker 12 tonnes d'eau en 20 secondes. Le poids maximum de l'appareil est de 53,5 tonnes, son fuselage est long de 39,3 mètres et son envergure est de 68,8 mètres.

    Lire aussi:

    L'avion amphibie chinois, le plus gros au monde, passe avec succès ses essais de vol
    Le plus gros avion amphibie au monde prend enfin son envol depuis l’eau (vidéo)
    Le plus gros hydravion au monde poussé à 145 km/h sur l’eau (vidéo)
    Tags:
    essais, AG-600 (avion-amphibie), Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik