Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib, image d`illustration

    Frappes russes sur les terroristes à Idlib: Moscou annonce qu’il agira dorénavant ainsi

    © AFP 2018 STRINGER
    International
    URL courte
    583555

    Commentant la frappe des Forces aérospatiales russes sur les cibles terroristes à Idlib, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que dorénavant Moscou agirait ainsi, précisant que le but de ces frappes n'était point une «agression», mais lutte contre le terrorisme.

    Évoquant le sujet des récentes frappes russes de haute précision sur des positions terroristes en Syrie, la porte-parole de la Diplomatie russe, Maria Zakharova, a expliqué que dorénavant la Russie agirait de cette façon à l’encontre des extrémistes.

    «Hier, 4 septembre, l’aviation russe a frappé à Idlib des cibles ayant un lien direct avec l’organisation et la réalisation d'attaques de drones contre la base aérienne russe de Hmeimim. Tous les commentaires nécessaires à ce sujet ont été faits par le ministère russe de la Défense. Notre pays agira dorénavant ainsi», a-t-elle fait savoir dans un communiqué publié sur le site du ministère.

    Selon elle, la Russie poursuivra la lutte contre les terroristes jusqu’à leur élimination définitive. Comme l’a noté Mme Zakharova, ce n’est pas dans le but d’une «agression» que ces frappes sont menées, mais pour détruire les positions des terroristes utilisées lors de leurs attaques répétées visant l’armée gouvernementale syrienne, la population civile et les militaires russes déployés en Syrie à la demande des autorités légitimes du pays.

    Et de préciser que Moscou collaborait étroitement avec la partie turque pour éviter des pertes civiles.

    Lire aussi:

    L'armée française prête à frapper de nouveau en Syrie si l'arme chimique est utilisée
    «D’où proviennent les pièces détachées?»: Poutine sur la fabrication des drones à Idlib
    45 drones lancés depuis Idlib abattus par les militaires russes
    Tags:
    lutte antiterroriste, drone, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Hmeimim, Idlib, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik