Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Moscou dit pouvoir prouver la préparation d’une attaque chimique par les terroristes

    © Sputnik . Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    22924

    Moscou a invité Washington à lui faire part des preuves factuelles confirmant que Damas aurait préparé une attaque chimique. De son côté, la Russie a rappelé disposer d’informations attestant du fait que l’attaque est préparée par les terroristes.

    La Russie détient des preuves confirmant la préparation d'une attaque chimique par les terroristes dans le gouvernorat d'Idlib, a déclaré ce jeudi le ministère russe des Affaires étrangères par la voix de sa porte-parole, Maria Zakharova.

    La diplomate a également répondu aux propos tenus plus tôt par Jim Jeffrey, conseiller spécial américain sur la Syrie. Ce dernier avait affirmé que son pays détenait les preuves que Damas aurait préparé une attaque chimique.

    «Nous disposons de preuves apparentes attestant du fait que les terroristes préparent une attaque chimique, ce dont nous n'avons pas seulement parlé, mais avons aussi présenté des preuves factuelles. Si la partie américaine détient des preuves factuelles qui les dérangent, ils pourraient nous les envoyer, via des canaux bilatéraux, par exemple», a-t-elle déclaré lors d'un point presse.

    «Personne n'a annulé la lutte antiterroriste en Syrie. C'est la tâche première», a-t-elle souligné.

    Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation. Des terroristes du Front al-Nosra* et de Daech* y avaient également été transférés depuis le sud et le sud-ouest de la Syrie dont le territoire a été complètement libéré des terroristes le long de la frontière israélienne et jordanienne.

    Ces derniers temps la tension autour du gouvernorat d'Idlib s'est accentuée en vue d'une prochaine offensive. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisagent un nouveau bombardement en Syrie au motif de l'utilisation par Damas d'armes chimiques.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou: les terroristes comptent se servir des civils d’Idlib comme boucliers humains
    Lavrov dément les informations sur l’offensive de l’armée syrienne à Idlib
    Poutine: la forte concentration de terroristes à Idlib et leur activité sont préoccupantes
    Tags:
    attaque chimique, terrorisme, Maria Zakharova, Idlib, Moscou, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik