Ecoutez Radio Sputnik
    Al-Tanf

    Le but des exercices de la coalition anti-Daech en Syrie révélé par un sénateur russe

    © AFP 2018 Louai Beshara
    International
    URL courte
    11343

    Les États-Unis violent le droit international en organisant en Syrie «des exercices à objectifs flous» de la coalition qu'ils dirigent dans l'intention de «soutenir jusqu'au bout les radicaux», a déclaré à Sputnik un sénateur russe.

    Organisant des exercices sur le sol syrien, les États-Unis violent le droit international, tandis que le secteur de ces manœuvres pourrait indiquer que la coalition s'entraîne à agir en accord avec les radicaux, a affirmé Frants Klintsevitch, vice-président de la commission de la défense du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

    «C'est frappant: les États-Unis appellent la Russie à faire preuve de retenue en Syrie, mais organisent eux-mêmes sur son territoire des exercices à objectifs flous sans disposer de quelque mandat que ce soit de la part des autorités légales du pays», a-t-il indiqué dans une interview à Sputnik.

    Selon lui, non seulement le fait même des exercices, mais également le lieu de leur déroulement suscitent des questions, car il s'agit «de la garnison d'Al-Tanf grouillant de radicaux».

    «Il semble que la région ait été choisie spécialement, tandis que les exercices servent à s'entraîner à agir de concert avec les radicaux qui mènent une lutte armée contre le gouvernement syrien», a-t-il constaté.

    Frants Klintsevitch estime que ces manœuvres prouvent mieux que tout autre indice l'intention des États-Unis: «rester en Syrie pour un temps indéterminé et soutenir jusqu'au bout les radicaux».

    «Il va de soi que la Russie en tirera les conclusions appropriées», a-t-il fait remarquer.

    Les forces de la coalition anti-Daech* dirigée par les États-Unis ont entamé vendredi des exercices dans l'est de la Syrie, a annoncé le site de la coalition, précisant qu'il s'agissait du secteur de la garnison d'Al-Tanf et dans un rayon de 55 km autour.

    La garnison d'Al-Tanf abrite une base militaire américaine en Syrie où sont formés et armés des détachements de l'opposition syrienne. Le camp de réfugiés de Rukban est situé dans une «zone de sécurité» à proximité de la base militaire américaine d'Al-Tanf, déployée illégalement en avril 2017 sous le prétexte de la lutte antiterroriste.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Lavrov dénonce la formation d’extrémistes dans la zone d’al-Tanf sous contrôle US
    Lavrov: les radicaux d’al-Tanf sous contrôle US empêchent les réfugiés de rentrer en Syrie
    Deux F-15 américains portent des frappes aux munitions au phosphore sur Deir ez-Zor
    Tags:
    lutte antiterroriste, radicaux, exercices militaires, base militaire US, droit international, Conseil de la Fédération, coalition anti-Daech, Sputnik, Frants Klintsevitch, États-Unis, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik