International
URL courte
1010
S'abonner

La police grecque a utilisé du gaz lacrymogène et des grenades aveuglantes contre les manifestants lors des protestations contre l’accord entre Athènes et Skopje sur le nouveau nom de la Macédoine et la politique d'austérité, à Thessalonique, sur fond de visite du Premier ministre Alexis Tsipras dans cette ville.

Dans la ville grecque de Thessalonique, des affrontements entre la police et les manifestants se sont déroulés le 8 septembre. Des milliers de Grecs ont manifesté en attendant l'intervention de leur Premier ministre Alexis Tsipras à la foire internationale de Thessalonique (HELEXPO) qui devait présenter les mesures du gouvernement contre la crise économique, annoncent les médias.

Réunis près du monument à Alexandre le Grand, des manifestants se sont prononcés contre l'accord entre Athènes et Skopje sur le nouveau nom de la Macédoine, la République de Macédoine du nord, conclu en juin. Ils ont essayé de percer des cordons de police près de l'hôtel de ville de Thessalonique vers le centre de congrès Vellidio, où M.Tsipras se prononçait.

​Des Grecs avec des drapeaux nationaux ont lancé des pierres sur les membres des forces de l'ordre, qui à leur tour ont utilisé du gaz lacrymogène et des grenades aveuglantes.

En dehors de cette manifestation, d'autres actions ont eu lieu à Thessalonique, y compris contre la politique d'austérité menée par les autorités grecques. Plus de 5.500 policiers assurent la sécurité dans la ville. La circulation dans les rues principales de Thessalonique a été fermée.

Lire aussi:

Von der Leyen à nouveau au centre d’un malaise diplomatique après une «insulte» au Président ukrainien
Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à la Russie
Moscou: les sanctions jettent un doute sur la pertinence de l’utilisation du dollar
Les forces armées indiennes «n’ont pas d’autre choix maintenant que de tenir le terrain face à la Chine»
Tags:
gaz lacrymogènes, protestations, police, manifestation, Alexis Tsipras, Macédoine du Nord, Skopje, Thessalonique, Athènes, Grèce
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook