International
URL courte
32879
S'abonner

Une centaine de Marines américains ont été transférés à Al-Tanf, dans le sud-est de la Syrie, après que la Russie a évoqué une éventuelle frappe contre les radicaux présents dans la région, selon Fox News.

Le Pentagone a envoyé un contingent supplémentaire à la base d'Al-Tanf contrôlée par les forces de la coalition antiterroriste, relate Fox News citant des sources au sein du département de la Défense.

Selon la chaîne, plus de 100 marines ont été transférés dans la zone située dans le sud-est de la Syrie. Fox News souligne que le renforcement de la présence américaine intervient suite à l'avertissement de Moscou faisant état d'une frappe imminente contre les radicaux qui se trouvent dans la région.

«Les États-Unis ne veulent pas de confrontation avec la Russie, le gouvernement syrien ou tout autre groupe susceptible de soutenir la Syrie dans la guerre civile», a déclaré le capitaine Bill Urban, porte-parole du commandement central américain des armées (CENTCOM).

Auparavant, le Pentagone a annoncé que la partie américaine ne coopérerait pas avec la Russie pour chasser les terroristes du gouvernorat d'Idlib, dans le nord de la Syrie. La Russie estime pour sa part que les États-Unis ont l'intention de se servir d'une provocation impliquant des armes chimiques dans la région pour effectuer de nouvelles frappes sur la Syrie.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
renforcement, crise syrienne, présence militaire, coalition anti-Daech, CENTCOM (United States Central Command), Pentagone, Al-Tanf, Idlib, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook