Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à Idlib

    «La balle est dans votre camp»: Paris somme Moscou de prévenir l'«irréparable» à Idlib

    © Sputnik . BASEL SHARTOUH
    International
    URL courte
    695140

    La Russie doit prendre des engagements «clairs et fermes» en vue d'empêcher « l'irréparable » de se produire dans la région syrienne d'Idlib, selon l'ambassadeur français à l'Onu.

    L'évolution de la situation dans la province syrienne d'Idlib dépend en grande partie de la Russie, a déclaré mardi le représentant permanent de la France auprès des Nations unies, François Delattre.

    Au cours d'une réunion du Conseil de sécurité, le diplomate a cité comme priorité de son pays la nécessité d'éviter une escalade militaire à Idlib, tout en soulignant que la lutte antiterroriste ne pouvait «en aucun cas justifier des attaques indiscriminées contre les civils».

    «Je le redis à la Russie, la balle est dans votre camp. Prenez des engagements clairs et fermes pour éviter l'irréparable à Idlib et y rassurer les civils. Donnons davantage de temps au dialogue pour identifier une solution pour Idlib», a indiqué M.Delattre.

    Le gouvernorat d'Idlib reste le dernier fief des terroristes et de l'opposition armée en Syrie. Alors que les forces gouvernementales s'apprêtent à lancer une grande opération de reprise de la province, la partie russe estime que les États-Unis ont l'intention de se servir d'une mise en scène impliquant des armes chimiques dans la région pour effectuer de nouvelles frappes sur la Syrie.

    Mardi, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie citant des sources locales dignes de foi a annoncé que le tournage de la prétendue attaque chimique avait commencé dans le gouvernorat d'Idlib.

    Lire aussi:

    Un journaliste britannique réfute les mythes occidentaux sur la situation à Idlib
    Washington refuse de coopérer avec Moscou à Idlib
    Trump met la Russie en garde contre une possible «erreur» grave en Syrie
    Tags:
    opposition armée, lutte antiterroriste, terrorisme, civils, attaque chimique, Conseil de sécurité de l'Onu, François Delattre, Russie, France, Idlib
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik