Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants africains

    L'Italie aurait trouvé le moyen de fixer les migrants dans les pays maghrébins

    © REUTERS / Fabian Bimmer
    International
    URL courte
    101810

    Des pays européens, dont l’Espagne, la France et surtout l’Italie, auraient décidé d’inciter les migrants africains à s’installer durablement dans les pays du Maghreb, en leur offrant les moyens de subsistance nécessaires par le biais d’un financement massif des ONG sur place. C’est ce qu’ont indiqué des sources au quotidien Le Soir d’Algérie.

    Après le refus des pays maghrébins d'ouvrir sur leur sol des camps de rétention de migrants sahariens et subsahariens tentant de rejoindre l'Europe, des pays européens, notamment l'Italie, auraient décidé de financer massivement les organisations humanitaires travaillant dans certains de ces pays nord-africains, pour qu'elles puissent offrir à ces migrants un confort qui les dissuaderait de continuer leur voyage vers la côte nord de la mer Méditerranée. C'est ce qu'a rapporté le journal Le Soir d'Algérie dans son édition du 12 septembre, citant des sources au fait de la situation.

    Selon ces sources, «les Italiens ont mis depuis un moment "le paquet", offrant des sommes d'argent faramineuses aux organisations humanitaires établies dans certains pays, dont l'Algérie, afin qu'elles offrent aux migrants un maximum de confort, ce qui les dissuaderait d'aller chercher ailleurs».

    Évoquant le financement de ces organisations humanitaires, les mêmes sources ont indiqué qu'en très peu de temps, «Rome s'est ainsi transformée en l'un des donateurs les plus importants de certaines organisations internationales telles que le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), l'Organisation internationale des migrants (OIM) et d'autres structures dont le financement est basé sur le financement international». Selon elles «l'apport de l'Italie […] a doublé voire triplé au cours des trois dernières années».

    Concernant les autres capitales européennes emboitant le pas à Rome, les sources citées par le journal algérien ont affirmé que «l'Espagne et la France contribuent à cette démarche».

    Le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, a déclaré le 3 août que le gouvernement italien envisageait d'allouer au moins un milliard d'euros au Maroc, à l'Algérie et à la Tunisie pour combattre l'immigration illégale.

    «Notre objectif est de contrôler les frontières méridionales […]. Et pour répondre à tous ceux qui me considèrent comme Satan [référence à la une de l'hebdomadaire Famiglia Cristiana, ndlr], nous préparons un projet qui prévoit au moins un milliard d'euros d'investissement pour soutenir l'économie et le travail de centaines de milliers de personnes et qui viendra aider des milliers d'autres en difficulté», a-t-il déclaré dans une interview accordée le 3 août à Sky TG24.

    Le ministre italien a ensuite précisé sur Twitter que ces investissements concerneraient notamment la Tunisie, l'Algérie et le Maroc, précisant qu'il ferait prochainement une tournée dans ces pays pour expliquer son initiative.

    Lire aussi:

    Visite en Algérie envisagée par Matteo Salvini: quid de la réaction d’Alger?
    La France a une solution pour empêcher l’arrivée des migrants à travers le Maghreb
    Matteo Salvini: le Maroc, l’Algérie et la Tunisie recevront 1 mds d’euros de l’Italie
    Tags:
    camps, crise migratoire, migrants, Organisation internationale pour les migrations (OIM), Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Matteo Salvini, Europe, Maghreb, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik