Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan et Erdem Basci avec le symbole de la livre turque

    Erdogan dénonce une «attaque économique» contre Ankara après les déclarations US

    © AP Photo / AP file
    International
    URL courte
    8242

    Sur fond de tensions diplomatiques avec Washington et l'effondrement de la monnaie nationale, Recep Tayyip Erdogan a accusé les États-Unis de mener une attaque contre l’économie turque.

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré vendredi que la Turquie faisait l'objet d'une «attaque économique odieuse» après les déclarations des États-Unis.

    Lors d'un discours devant des responsables de son parti, l'AKP, à Ankara, M. Erdogan a déclaré: «Nous avons fait face à une attaque odieuse visant l'économie turque après qu'une série de déclarations négatives des États-Unis contre notre pays aient servi d'excuse».

    Erdogan a également déclaré que la banque centrale turque fera preuve de son indépendance suite à l'augmentation considérable du taux de référence. Jeudi, la banque centrale a relevé son taux d'intérêt de 6,25 points pour endiguer la hausse rapide de l'inflation et stopper la chute de la livre turque, en dépit de l'opposition affichée du président Recep Tayyip Erdogan.

    Cette mesure a été accueillie positivement par les marchés: la livre turque a ainsi bondi de jusqu'à 5% face au dollar. A 14H30 GMT, elle s'échangeait à environ 6,17 contre un billet vert.

    L'économie turque a été secouée ces derniers mois par l'effondrement de la monnaie nationale, sur fond de défiance des marchés à l'égard des politiques économiques d'Ankara et de tensions diplomatiques avec Washington.

    La livre turque a perdu près de 40% de sa valeur face au dollar depuis le début de l'année, l'inflation en rythme annuel frôlait en août les 18% et certains experts mettent d'ores et déjà en garde contre un risque de récession.

    Lire aussi:

    Après la salve américaine, Ankara veut renoncer au dollar dans ses échanges avec Moscou
    Vers quoi vont nous mener les guerres commerciales de Donald Trump?
    Un coup dans le dos d’un «ami» de l’Otan: Erdogan s’en prend à la politique de Washington
    Tags:
    économie, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik