Ecoutez Radio Sputnik
    La province syrienne d'Idlib

    Lavrov dément les informations sur l’offensive de l’armée syrienne à Idlib

    © AFP 2018 Muhammad HAJ KADOUR
    International
    URL courte
    91210

    L’offensive de l’armée syrienne à Idlib n’a pas débuté, a déclaré le chef de la diplomatie russe, dénonçant une «présentation malhonnête» de la situation dans cette province, dernière à échapper au contrôle de Damas.

    Les informations selon lesquelles les troupes syriennes auraient lancé une offensive dans le gouvernorat d'Idlib ne correspondent pas à la réalité, a affirmé ce vendredi le chef de la diplomatie russe.

    «Ce que l'on fait actuellement passer pour le début de l'offensive de l'armée syrienne épaulée par la Russie relève d'une présentation malhonnête des faits. Les troupes syriennes, tout comme nous, réagissent aux sorties de la zone d'Idlib», a indiqué Sergueï Lavrov.

    Le gouvernorat d'Idlib se trouve entre les mains des terroristes du Front al-Nosra* depuis 2015. Les membres de groupes radicaux qui avaient refusé de se rendre aux forces gouvernementales syriennes lors des opérations antiterroristes à Alep, à Homs et dans la Ghouta orientale ont été évacués par des couloirs humanitaires aux termes des accords sur la réconciliation.

    Ces derniers temps, la tension autour du gouvernorat d'Idlib s'est accentuée en vue d'une prochaine offensive. Selon le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, les États-Unis, conjointement avec la France et le Royaume-Uni, envisagent un nouveau bombardement en Syrie au motif de l'utilisation par Damas d'armes chimiques.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Moscou: les terroristes comptent se servir des civils d’Idlib comme boucliers humains
    Poutine: la forte concentration de terroristes à Idlib et leur activité sont préoccupantes
    L’armée syrienne pilonne les positions des djihadistes dans les régions d’Idlib et de Hama
    Tags:
    Idlib, offensive, Sergueï Lavrov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik