Ecoutez Radio Sputnik
    Un véhicule blindé NIMR

    Le véhicule Nimr ISV, nouvel exploit de l’industrie militaire algérienne (photos)

    © Photo. Public Domaine/Emirates News Agency (WAM)
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    15576

    Pour ses besoins de maintien de l’ordre, la police algérienne sera fournie en véhicules Nimr ISV fabriqués en Algérie par les usines de l’Armée nationale populaire, a indiqué le site d’information militaire Menadefense en précisant que ce véhicule était doté de technologies sophistiquées.

    Dans le cadre de sa stratégie de développement de son industrie militaire, pour assurer ses propres besoins sans recourir à l'importation, tout en participant à l'essor industriel du pays, l'Armée nationale populaire algérienne (ANP) a réussi a fabriqué le véhicule Nimr ISV pour la police nationale, a indiqué ce 14 septembre le site algérien d'information militaire Menadefense, en précisant que c'est l'Entreprise nationale des véhicules industriels NIMR-Algérie, propriété de l'ANP qui s'est chargée de la fabrication de ce véhicule.

    Selon le média, le Nimr ISV «fabriqué à Khenchela [la wilaya où est implantée l'usine, ndlr] comme son grand frère le Nimr 4×4, diffère beaucoup par sa forme et ses options avec une nette orientation vers le maintien de l'ordre et la gestion des foules».

    Évoquant les caractéristiques techniques de ce nouveau véhicule, le site affirme qu'il est «plus petit que la version militaire». «Le Nimr ISV a l'allure d'un Land-Rover Defender blindé. Il est équipé d'un bouclier chasse-neige et d'équipements non létaux de dispersion de foules (lasers, pots fumigènes et lacrymogènes, canon sonore…)», a-t-il ajouté en soulignant qu'«il est capable de transporter 10 policiers très rapidement et dans un environnement protégé y compris contre les petits explosifs et munitions de petit calibre».

    Le Nimr ISV dispose, selon Menadefense, d'un «système de caméra 360 degrés qui permet au chauffeur de conduire de nuit sans allumer les phares».

    L'armée algérienne ambitionne d'arriver à fabriquer par elle-même ses armements jusqu'à atteindre l'autosuffisance, afin d'assurer son autonomie et de ne plus rester tributaire des importations, a annoncé le 24 avril le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre algérien de la Défense, lors du deuxième jour de sa visite d'inspection dans la deuxième région militaire à Oran, dans l'ouest de l'Algérie, selon un communiqué du ministère de la Défense cité par l'Algérie Presse Service.

    Pour M.Gaïd Salah, les industries que l'ANP développe visent avant tout à «satisfaire ses besoins», mais en ayant également comme objectif de participer au développement industriel du pays en trouvant des applications civiles à ce qui sera mis au point dans les laboratoires et les usines de l'armée algérienne.

    Lire aussi:

    Industrie militaire en Algérie: l’armée livre des véhicules à diverses structures (images)
    L’armée algérienne met le cap sur l’industrie militaire afin d’arrêter l’importation
    Comment l’armée algérienne a redonné une nouvelle vie au blindé d'artillerie russe Chilka?
    Tags:
    véhicules blindés, DGSN, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaïd Salah, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik